En avril dernier, Phonographe Corp & Digger’s Delight alliaient leurs forces à l’occasion de la grand-messe annuelle, le Disquaire Day. Les 2 collectifs ont donc envahi la terrasse du Nuba, tôt le matin, jusqu’à tard le soir… Grâce aux amis de Rinse France qui ont streamé les lives, nous avons obtenu quelques enregistrements. Jan Melnick était l’un des aumôniers de cette journée et a sacrifié ses meilleurs disques sur l’autel du toit de la Cité de la Mode & du Design. On écoute. Jan Melnick a beau être à l’origine d’un projet durement nommé La Fête Triste, il n’en est pas moins capable d’envoyer de beaux grooves house dignes de « La Belle Epoque » et des rythmiques assassines à faire trémousser tes copines. Depuis plus de 20 ans, il tisse des liens étroits avec l’underground parisien – dont il se fait l’un des principaux esthètes – et avec la scène Jakbeat émergente. Il officie très régulièrement dans les bars obscurs et les clubs étoilés de la capitale, et, si son nom ne fait pas de vagues, ses prestations font des raz-de-marée, comme vous pourrez le constater avec le lecteur Soundcloud ci-dessous. Entre quelques magnifiques Prince, Ron Hardy et Lil’Louis, Jan trouve le temps de nous faire découvrir les patterns grinçants de Frost ou Dunkeltier.

Pour vous, nous avons réuni une bonne partie de la tracklist. Toutefois, il subsiste quelques trous. Si le coeur vous en dit, aidez-nous à les combler !