Le Free Fall Galaxy LP est le neuvième chapitre de la série Sleeper Wakes créée par Jeff Mills et qu’il décrit lui-même comme « une histoire de science-fiction à propos de la structure, de la préservation, des limites de l’espèce humaine ». L’album, sorti sur Axis Records il y a tout juste une semaine, est une proposition de voyage à travers un univers inconnu et menaçant, qui nous pousse à l’introspection et nous amène à nous questionner sur le futur.

Le premier morceau, « Medians », nous rappelle directement le projet dans lequel s’inscrit l’album. A travers des évolutions de fréquences basses, nous entamons dès les premières secondes la chute libre annoncée, plongés dans un univers sombre et apocalyptique. Il n’y pas de tempo. Plus loin dans le morceau, des sons cuivrés – seuls qui tiennent d’un instrument acoustique – viennent accentuer cette atmosphère pesante. L’écoute du titre nous donne l’impression d’être suspendu à un son qui pourrait être la bande originale d’un film de science-fiction à l’issue tragique. Suit « The Hunter », avec des boucles et sonorités plus techno. Le tempo très lent doit osciller autour des 70 battements par minute. Le rythme, cardiaque, du morceau nous en dit plus sur ce qu’à voulu créer Mills : un son envoûtant ; un univers hostile. A l’image de « The hunted », marqué par un son toujours pesant, parfois dissonant. On notera ici que le vocabulaire est soigneusement étudié, à l’instar des deux titres évoqués ci-dessus, mais aussi de « Gravitational Lensing », « Transformation In The Virgo Constellation », ou encore « Irreversible Elliptic Orbits ». Il nous rappelle dans quoi Mills veut nous embarquer.

D’autres tracks, tels « Solar Crossroads », peuvent être classés comme des titres techno à proprement parler. Le morceau est rapide et répétitif, le kick puissant, compressé, avec snares et claps plus classiques. Quelques sons inqualifiables, futuristes, viennent donner au morceau sa place dans la tracklist. Mention spéciale aussi pour « Rabid Star Clusters », à la fois doux et percutant, moins excentrique, plus abordable pour un non initié. Mais le morceau le plus à l’image du projet Sleeper Wakes est sans doute « Entering (The Free Fall Galaxy) ». Comme son nom l’indique, on pénètre à l’écoute dans une jungle cosmique, où il n’y a que des sons divers et variés qui s’entremêlent, débouchant sur un inattendu concert de steel drums retravaillés. Il n’y pas de cycle régulier, pas de thème identifiable, on va jusqu’à perdre la notion de temps. En effet, le titre dépasse les 17 minutes. Encore une manière pour Jeff Mills de bousculer les codes et normes propres à la musique électronique.

Tracklist :
01. Medians
02. The Hunter
03. Gravitational Lensing
04. Inner Synthesis
05. Solar Crossroads
06. Transformation In the Virgo Constellation
07. The Hunted
08. Rabid Star Clusters
09. Triangularism
10. Spectroscopic
11. Entering (The Free Fall Galaxy)
12. Irreversible Elliptic Orbits
13. Aurora

Release :  24 juin 2016 (CD)
Label :
Axis Records