Du 4 au 6 rue des Taillandiers dans le 11ème arrondissement à Paris se trouve un endroit que beaucoup d’entre nous connaissent. Syncrophone est l’un des disquaires emblématiques de la scène house et techno à Paris depuis quelques années déjà. Il y a le magasin récemment refait à neuf où vous serez sûrement servi par Blaise (déjà connu de nos service). Puis derrière, si vous vous sentez d’acheter une machine ou que vous avez un label, vous rencontrerez plusieurs autres personnes travaillant derrière des bureaux. Didier Allyne est l’un des pivots centrals de l’enseigne. Il s’occupe de la direction artistique de la distribution Syncrophone qui, aujourd’hui, peut se targuer d’être l’un des fers de lance de ce renouveau français dont beaucoup de gens se gargarisent à tort et à travers. En effet, de Fragil à Antinote, de S3A à Sidney & Souleymane, on note un travail rigoureux et un nez creux bien entraîné. Depuis quelques temps, il est plaisant de voir qu’il joue de plus en plus en dehors de ses résidences parisiennes qui sont la « Get Underground » au Rex avec Phil Weeks, les soirées Syncrophone  au Batofar et sa toute dernière à la Machine du Moulin Rouge avec Raphael. Enfin, il tourne parfois à l’étranger et ses talents commencent à faire échos. Ce que les gens découvrent rapidement c’est qu’il est bien évidement meilleur que la plupart des DJ’s normaux dans la mesure où il vit avec les disques depuis un certain nombre d’années déjà. Pour des raisons d’égo, il vaut mieux pour beaucoup de DJ’s ne pas jouer après lui. Il nous a fourni un Phonocast à induction lente qui n’est pas forcément des plus évident mais qui prend tout son sens lorsqu’on l’écoute dans son intégralité. Le set est lent mais pas mou et la progression est tout sauf linéaire. Bonne écoute.

Syncrophone is a place that many of us hold as responsable for the house & techno scene rebirth which happened several years ago in Paris. The shop, located « rue des Taillandiers » in the 11th arrondissement, was recently renovated. There, you’ll be welcomed  by Blaise if you’re in the search for vinyls (also check his Phonocast). Also there is the back room, which you’ll head to if you feel like buying hardwares or talking to desk people about your own imprint. Didier is a keypoint of the firm. He is Syncrophone’s distribution A & R and he can be proud of being one of the figurehead of this  french resurgence – that too many others are taking credits for. Indeed, from Fragil to Antinote, from S3A to Sidney and Souleymane it’s noticeable that he achieved a rigorous work and had a hell of good intuition (also increased by his experience). It is pleasant to see that he’s been playing more and more, and for few months now, outside his « Get Underground » residency with Phil Weeks at Rex Club and « Syncrophone » at Batofar and at La machine Du Moulin Rouge with Raphael. He also started to tour a bit abroad, the voice of his talents starts to be heard. It’s easy to hear he is obviously more skilled than numerous djs thanks to all these years spent surrounded by vinyls. For obvious reasons it would be better for a lot of djs not to play after him. He delivers a slow induction Phonocast, which is not the easiest we had but which reveals all his consistency on whole listening. The mix is slow but not flabby and the trip opposite of linear. Good listening

Didier Allyne sur Facebook

Syncrophone site officiel