1998, année mythique pour la France, qui gagne la coupe du Monde et à ce moment là même des personnes comme Emmanuel Petit te semblaient super classe. Au même moment Doc Gyneco sortait « Liaisons Dangereuses » mais tes parents trouvaient ça cochon. NTM sortait Suprême NTM, c’était l’apogée du rap conscient. IAM sortait « L’école du micro d’argent » et donnait ses lettres de noblesse à la Région Paca. Ton grand frère venait d’avoir ses premières Air Max. Le taux de chômage de la France dépassait les 10%. Tu avais encore des cassettes, tu regardais peut-être le journal du hard en crypté puis enfin si tu étais curieux tu connaissais peut-être Scott Grooves.

Scott Grooves – Mothership Reconnection (Soma Quality Recordings)

En effet, beaucoup de gens de notre génération ne connaissent Scott Grooves que par le remix des Daft Punk Mothership Reconnection sur Soma Quality Recordings en 1998. Malgré cette petite anecdote, ce musicien ne se résume pas qu’à un nom dans la discographie des deux Français qui ont enfermé la house française dans un carcan dont elle peine à se défaire.

Récemment Scott Grooves sortait Bittersweet un Ep deux titres sur un de ses multiples labels, Modified Suede. Le premier titre est une piste avec une mélodie basée sur un jeu clavier / cordes accompagnée d’une nappe. La basse est un peu sourde et la rythmique pose une atmosphère très douce qui apaise. On retrouve cette ambiance en demi-teinte dans bon nombre de tracks de Scott Grooves, à la fois festives et plutôt mélancoliques telles que: Organ Night,  Coco Brown.

Le second track s’apparente plus à un tool. Il se caractérise par une boucle d’orgue qui évolue peu mais qui est suffisamment entraînante pour que l’on ne s’en lasse pas et une approche beaucoup plus rentre-dedans et axée dancefloor. Le Groove d’une rythmique très simple mais qui a fait ses preuves. En somme l’Ep n’est pas forcément exceptionnel mais témoigne d’une qualité plus que respectable car depuis son premier disque sur Soirée International, Mr Grooves sait comme faire des tracks qui tiennent la route.

Musicien de formation Jazz et Rythm and Blues,  il a commencé en tant que dj, puis omnibulé par l’envie de sortir un disque, il s’est mis à la production. Après des sorties sur Soirée International, KMS ou Soma, Scott a créé plusieurs labels, dont deux perdurent encore aujourd’hui.

 Natural Midi est surement le plus connu, dédié essentiellement à son affection pour les machines, avec des titres mémorables tels que Only 500 ou The Trk Decimal.  Modified Suede pour des sons que l’on qualifiera d’organiques et doux tels que le « daim ». D’ailleurs, le support de ce dernier est particulièrement soigné et ainsi on notera que chaque sortie du label compte 30 promo dont le macaron est recouvert de daim. Chaque copie de la sortie comporte un message en morse gravé sur la face A et les Ep généralement ne comportent pas plus de 3 titres. Chacun de ces labels repose sur un concept différent vous dira-t’il,  et si l’on s’attarde sur la chronologie de sa discographie on remarque que chaque label représente une évolution dans la carrière du musicien en question. Même si les ambiances changent d’un Ep, d’une enseigne à l’autre, le discours ne change pas tant que ça.

Scott Grooves feat. Chris Codish – Organ Night

Si l’on regarde tout au long de sa carrière, Scott Grooves n’a jamais vraiment changé son fusil d’épaule, il a toujours été prolifique et cela peut être un des reproches qu’on peut lui faire dans la mesure où toutes ses productions ne sont pas au même niveau. Le travail de Scott Grooves est l’illustration même que l’avenir de la House Music est un long passé,  cependant, si vous avez déjà eu la chance de le voir mixer vous avez surement pu comprendre qu’indépendamment de sa production c’est un véritable Dj. Loin de se cantonner à un style, il est technique, il se place en véritable entertainer . A l’issue de ce texte j’espère que vous aurez envie de vous attarder un peu plus sur sa discographie, car il fait partie de ces acteurs de Détroit qui n’ont pas forcément l’exposition qu’ils méritent, il semblait donc pertinent de souligner son travail.

Scott Grooves – Only 500 (Natural Midi)

Ci-dessous une série de liens pour en savoir plus sur Scott Grooves:

Scott Grooves – A New Day

Scott Grooves on LWE

La discographie de Scott Grooves