C’est bien connu, Berlin est LA capitale de la Techno: les clubs undergrounds et le bon goût y règnent depuis les débuts du mouvement. Le Berghain et le Bar25 sont  ou ont été des lieux emblématiques, et le resteront à jamais. Dans le cadre de son premier festival du cinéma, la chaîne télévisée la plus barrée de France, j’ai nommé Arte, rediffuse le génial « Berlin Calling », un panorama de la vie nocturne berlinoise. Dans ce long-métrage, le DJ Paul Kalkbrenner incarne Ickarus, un compositeur de musique électronique qui tombe peu à peu dans les drogues dures. Le film raconte sa descente aux enfers à l’aide d’une mise en scène minimaliste et une bande-son signé Paul Kalkbrenner « himself ». L’oeuvre sera diffusée ce mercredi à 22h25. Vous pouvez voter pour Berlin Calling à cette adresse.

Cet évènement nous amène à considérer la chose suivante: le blog Phonographe a une activité régulière depuis 2 mois et vous propose presque tous les jours de nouveaux sons à (re)écouter, des vidéos, des interviews et plusieurs dates de soirée sont prévues pour le reste de l’année. Cependant, il manquait un petit quelque chose, une référence, une figure. Cette figure, c’est Paul Kalkbrenner. Comment se prétendre « promoteur des musiques électroniques » sans parler de lui? Le prince de Berlin tourne dans le monde entier et est reconnu par ses pairs comme étant un exemple dans le monde de la techno. Sa musique progressive et travaillée transcende son public sans cesse nombreux et ses shows survoltés affichent complets dans le monde entier. Un certain Max Penzel a décidé de rendre hommage à cette superstar avec un documentaire en 2 parties: l’une contenant un live pur et dur, l’autre des images plus intimistes et des entretiens. « A live documentary » sort vendredi prochain et présente un cadeau idéal pour les fêtes de fin d’année!

 

Fritz Kalkbrenner, frère de Paul vient également de sortir son nouvel album qu’il accompagne d’une tournée européenne. C’est également Fritz qui pose sa mélodieuse voix sur « Sky and sand », le titre phare de Paul dont je recommande l’écoute à tout le monde, novice ou expert. Certes, on peut penser que Fritz doit sa notoriété à Paul et que sa musique n’est qu’une pâle copie. Le débat n’a ici pas lieu d’être, à vous de décider avec les deux ballades « Sky And Sand » et « Facing The Sun », peu représentatives de leurs oeuvres respectives mais tout de même incontournables! Les cartes sont entre vos mains.

Fritz Kalkbrenner – Facing The Sun

[audio:http://www.phonographecorp.fr/wp-content/uploads/2010/11/11-Facing-The-Sun.mp3|titles=11 Facing The Sun]

Paul Kalkbrenner – Sky And Sand

[audio:http://www.phonographecorp.fr/wp-content/uploads/2010/11/04-Sky-And-Sand-Original-Mix.mp3|titles=04 Sky And Sand (Original Mix)]