Après avoir connu les Bonheurs Binaires de Yuksek & Consorts, La Cartonnerie (salle de concert rémoise) et Elektricity (le festival dont nous vous parlions ici) invitent Tigersushi Records à l’occasion des 10 ans du label fondé par Joakim.

Tigersushi, c’est l’histoire d’un bonhomme à multiples facettes qui postent des sons sur le net à partir de chez lui. Peu à peu, la chose prend de l’ampleur et voit émerger des têtes telles que Poni Hoax, In Flagranti ou Panico. Tigersushi était né. Aux manettes, ce fameux bonhomme dont on parle juste au-dessus: Joakim. Cet érudit de la musique est aussi à l’aise à la direction artistique d’un label que derrière les machines. Excellent remixeur, on a tous en tête le remix de DJ Mehdi, « Pocket Piano ». Très bon producteur, on ne peut qu’aimer le punch de « I Wish You Were Gone », le groove de « Ad Me » ou l’atmosphère de « Lonely Hearts ». C’est également Joakim qui est derrière l’album « John Carpenter » du duo parisien Zombie, Zombie. Ce samedi soir, il se produira avec son groupe, The Disco, pour une prestation live à ne manquer sous aucun prétexte!

C’est ensuite le tout aussi talentueux My Sister Klaus, auteur de la BO de « La Femme Invisible », qui prendra la main. Véritable machine à danser, celui-ci nous proposera un live fiévreux et envoûtant. Pour finir la soirée sur une belle note, le Tigersushi Bass System composé des piliers du label (Dye et Matthias Bouaziz), diffusera ses plus beaux skeuds sur la scène de la Cartonnerie.

Joakim – Ad me [audio:http://www.phonographecorp.fr/wp-content/uploads/2010/11/02-Ad-Me.mp3|titles=02 Ad Me]