C’est au tour du webzine La Trempe de s’inviter dans nos pages pour la playlist hebdomadaire. Nous leur laissons donc la parole :

« La Trempe, c’est un web-magazine parlant de culture et de sujets de société monté il y a quatre ans par de jeunes parisiens d’horizons différents, tous âgés d’une vingtaine d’années. En fidèles représentants de la génération MP3, nos oreilles traînent partout, du rap énervé à la pop française acidulée en passant par le R’n’B chanté par des filles lascives. Si nos calculs sont bons, cette playlist en est la preuve parfaite. »

LUCIO BUKOWSKI – OBSOLENCE PROGRAMMEE

Venu d’une contrée où la quenelle fait fureur depuis 1907, le lyonnais Lucio Bukowski met les petits plats dans les grands. Le docteur ès punchline de l’Animalerie, élevé à la mamelle des freestyles concocté par son acolyte Oster Lapwass, enchaîne les projets aboutis. Sur une instru de Tcheep, le misanthrope Lucio exprime ici son désenchantement avec force et finesse, à la manière du grand Charles.

SCHOOLBOY Q FT BJ THE CHICAGO KID – STUDIO

Une voix, un flow, un charisme et un bob. Schoolboy Q est définitivement au-dessus de la mêlée.

JUNIORE – DANS LE NOIR

La face B du premier 45 tours de Juniore, un groupe de filles influencées par les yéyés et les grandes BO des années 1960. « Dans le noir », c’est une belle basse claquante, un phrasé so Françoise Hardy et un délire au thérémine joué par Sacha de La Femme.

BIG BUDHA CHEEZ FEAT. CENZA – C’EST MORT

« On kick sur bande analogique, comme si qu’c’était pas logique ». Big Budha Cheez, deux mecs de Montreuil qui ont la vingtaine et rappent comme au XXème siècle, une sorte de faille spatio-temporelle venue de l’est parisien. Ca swingue tellement qu’on en redemande.

THE PIROUETTES – DANSER DANS LES BOITES DE NUIT

Ces deux amoureux ne s’appellent pas Elli et Jacno, mais Vickie et Léo. Quand ils ne font pas des Pirouettes dans leur chambre, ils y bricolent une électro-pop rafraîchissante qui sonne eighties et écrivent des textes qu’Eric Rohmer aurait adorés.

MOODYMANN – IT’S 2 LATE 4 U & ME

La sortie d’un nouvel EP de Moodymann est toujours l’occasion de replonger dans sa discographie. Invariablement, on retombe sur ce titre de soul house. On l’écoute une fois, deux fois, trois fois puis l’on se refrène de peur de pactiser avec le diable pour la paternité d’une semblable merveille.

JIMMY WHOO – $ANTA CRUZ

Plus onctueux qu’un Perle de Lait, ce morceau du parisien Jimmy Whoo sonne comme la bande-son d’une VHS érotique, le côté luxueux en prime.

TAXI GIRL – PARIS

Très années 80, mais surtout légèrement plus inspiré que Fauve. Le spleen adolescent, c’était mieux avant.

SADE – I NEVER THOUGHT I’D SEE THE DAY

Sade, c’est le genre de chanteuse devant laquelle il est de bon ton de se pâmer : vintage, discrète mais classe, un peu kitsch mais pas trop quand même. On oublie peut-être un peu trop vite qu’Helen Folasade Adu demeure une artiste soul à la voix incroyablement sensuelle et à la discographie aussi groovy qu’envoûtante.

MARIAH CAREY – WE BELONG TOGETHER

« We belong together » a le parfum de cette époque sertie d’or pour MTV où les mecs clippaient irrémédiablement cinq chansons par album avec des histoires courtes qui trahissaient la profondeur des textes de ces divas grand public. Classic shit.

La Trempe
Internet
Facebook
Twitter