dbdb365b7e1fe535fba3948f81dff648

Parmi les personnes qui forcent le respect dans l’industrie des musiques électroniques, on peut sans trop d’efforts citer Henning Baer. Promoteur des célèbres Grounded Theory, gérant d’une agence de booking au catalogue éloquent, cet homme est une pierre angulaire de la techno à Berlin. Indépendamment de ses activités, Henning est également un DJ hors du commun, lorsqu’il ne se produit pas tout seul c’est avec son acolyte Milton Bradley qu’il joue  sous l’alias aux accents de matricule d’avion, K209. Côté production, ce projet collaboratif a donné jour à 3 Ep sur le label du même nom. M. Baer produit également pour des labels tels que Sonic Groove (l’enseigne d’Adam X) ou Krill. Bref, il y aurait des dizaines de raisons de vanter les mérites de cet homme qui de par sa démarche et sa ligne de conduite se démarque de bon nombre d’artistes de la scène actuelle. Nous lui avons posé quelques questions.

– Bonjour Henning, peux-tu te présenter?

Salut, je suis Henning Baer. Je suis Dj et organisateur d’évènement, je gère également une agence de booking.

– As-tu toujours vécu à Berlin?

Non, j’ai bougé à Berlin il y a 9 ans, car je commençais un stage dans un label. Je suis né et j’ai grandi à proximité de Frankfort jusqu’à mon déménagement.

– Étais-tu impliqué dans la scène techno avant de bouger à Berlin?

J’ai découvert la techno autour de mes 11-12 ans. Ma grande sœur écoutait de la techno, elle allait au Mayday et tous ces évènements du milieu des années 90. À cette époque, elle avait un petit copain qui était dj. J’enregistrais ses disques en secret sur des cassettes. À partir de ce moment-là, je n’ai jamais quitté les musiques électroniques. A mes 15 ans, j’ai eu mes premières platines, depuis je collectionne les disques.

– Est-ce différent de vivre en Allemagne de l’Ouest que de vivre à Berlin pour découvrir le phénomène techno ?

J’allais faire la fête à l’U60311 (Frankfurt), au Stammheim (Kassel) et dans d’autres clubs proches de ma ville natale, j’ai découvert ce que j’ai pu découvrir. C’était une époque où YouTube n’existait pas, tout n’était pas accessible en un clic. À 21 ans, j’ai déménagé à Berlin et bien évidemment c’était différent de ce que je connaissais auparavant. C’était extrêmement inspirant d’aller dans tous ces clubs avec ces nouvelles personnes que tu rencontres. Je me sentais vraiment libre.  À Berlin, j’ai trouvé ce que je cherchais et que je ne pouvais pas trouver ailleurs.

– Tu travailles maintenant à plein temps dans cette industrie, cela a-t-il toujours été le cas ?

Je suis arrivé à Berlin grâce à ce stage, mais ce n’était pas connecté à la musique électronique. C’était un label de variété surtout des chansons avec des guitares. Grâce à mon patron, j’ai appris énormément  à propos de l’industrie de la musique. Il m’a beaucoup appris sur le monde des affaires en général. J’ai travaillé pour lui et peu de temps après je suis devenu consultant en relations publiques pour Gibson Guitar, mais je ne sais absolument pas jouer de cet instrument… J’ai aussi travaillé pour une agence de promotion. Après quelque temps à faire cela, j’ai réalisé que je me sentais beaucoup plus à l’aise en travaillant pour moi. J’ai commencé à organiser des évènements et à m’impliquer de plus en plus dans la scène locale

– Tu as créé Grounded Theory avec un ami proche, comme cela s’est passé ?

On appréciait la vie de clubber et la scène techno ensemble. Je connais Micha depuis un petit moment maintenant, on allait faire la fête ensemble et un jour à la salle de sport on a décidé  de faire nos propres soirées.  Grounded Theory était né.

 – Qu’est-ce qu’une Grounded Theory pour toi?

Grounded Theory, c’est un projet techno touchant. Il consiste à présenter des artistes que l’on aime aux gens. C’est une combinaison de plusieurs aspects, la musique, le club et une identité visuelle précise qui se transmet via nos flyers et les artworks que nous produisons. C’est quelque chose qui se construit de manière très organique entre Micha et moi.

– Quel était votre premier plateau ?

La première Grounded Théory a eu lieu le 25 septembre 2009 avec Function, Steve Rachmad et Norman Nodge à l’Arena Club.

– C’est assez peu commun de voir des résidents du Berghain jouer en dehors de leur fief… 

Nous avons également eu Ben Klock, Marcel Dettmann et Marcel Fengler. Ça n’arrive pas très fréquemment à Berlin.

– Peux-tu nous en dire plus quant à la ligne directrice de la fête?

Chaque plateau est une combinaison spéciale et unique. On met énormément de cœur à l’ouvrage à choisir les artistes, on veut être certains que musicalement il y ait une cohérence. Nous faisons nos évènements à Stattbad maintenant, cela nous  permet d’avoir une seconde salle où l’on peut inviter des artistes moins connus comme Subkutan de Leipzig ou encore Jon Hester qui vient de Minneapolis, mais vit à Berlin. Ça marche plutôt pas mal.

– Quelle était ta meilleure Grounded Theory?

C’était celle avec Ben Klock, Sleeparchive, Tommy Four Seven et Milton (Bradley), c’était une nuit incroyable.  Pour moi, c’était un moment révélateur durant lequel j’ai réalisé que ce qu’on faisait avait un sens et que ça fonctionnait. Le club était plein, l’ambiance était bonne, la musique super. C’était une combinaison parfaite. Je n’oublierai jamais ce moment.

– Pourquoi avez-vous changé de lieu pour faire les Grounded Theory à Stattbad?

On a commencé nos soirées à l’Arena en 2009. Entre temps, on a fait deux soirées au Horst Krzbrg. À la fin de l’année 2012, on a été obligé de trouver un nouveau lieu, car l’Arenaclub fermait pour rénovation. Stattbad semblait être la nouvelle maison rêvée pour nous. Nous avons fait le déplacement et nous nous y sommes sentis bien dès le début.

– Est-ce facile de lancer des soirées avec une véritable orientation musicale à Berlin parce qu’il semble qu’il n’y ait pas un ratio énorme de bonnes soirées, la plupart ne sont pas vraiment centrées sur la musique. Comment fais-tu pour composer avec ça ?

Je pense que faire des fêtes à Berlin peut-être vraiment difficile surtout en tant que promoteur indépendant. Lorsque nous avons commencé à nous installer il y a 4 ans, il n’y avait pas grand-chose en termes de Techno le vendredi soir. La techno aujourd’hui est bien plus présente qu’il y a 4 ans ce qui est cool, mais bon finalement maintenant je me dis : «  Ok, encore une autre soirée techno ».

– Qu’avez préparé pour la prochaine saison?

Il n’y a pas de nouvelle saison, on fait des évènements toute l’année. On ne raisonne pas en terme de saison.  Durant l’année on ajuste notre concept à l’air du temps et au contexte dans lequel évolue la scène. C’est un mouvement constant.

Penses-tu qu’il y aura un nouveau Berlin dans une ville underground comme Leipzig ou autre ? Berlin sera toujours un lieu de migration, mais pour la musique penses-tu qu’il y aura un nouveau centre de gravité ?

Berlin est et sera toujours un centre de gravité de la Techno. C’est une ville unique, mais il y a effectivement d’autres villes qui émergent comme Leipzig. L’équipe de l’Institut Fuer Zukunft  avec Subkutan travaille sur un nouveau club. Ça s’annonce intéressant et plein de promesses. Il n’y aura pas de « nouveau Berlin », car Berlin est Berlin comme Leipzig est Leipzig ou que Paris est Paris. Chaque endroit est unique et dispose de ses spécificités, mais en effet il y a pas mal de mouvement dans les autres villes allemandes en ce moment.

– Selon toi quelle est la meilleure récompense à la fin d’une soirée?

Lorsque tu te sens fatigué, mais satisfait. Quand les gens ont passé du bon temps et que les artistes sont heureux. Simplement lorsque tu sais que tu as tout fait pour que la soirée soit un succès.

– Peux-tu nous en dire plus sur les résidents des Grounded Theory ?

Les résidents sont Milton Bradley et moi-même. Milton est résident depuis la seconde soirée. Je l’ai rejoint à la première soirée avec Marcel Dettmann. Je joue depuis plus de 10 ans, mais je ne me sentais pas en position de jouer à mes propres soirées. Je n’avais aucune sortie à mon actif lorsque l’on a commencé. Lorsque j’ai sorti mon premier disque avec Milton sur notre label K209 je me suis dit « OK, maintenant je peux jouer aux côtés de ces gens-là. »

– Comment as-tu rencontré Milton (Bradley)?

J’ai rencontré Milton fin 2009. J’avais acheté son premier disque sur Do Not Resist The Beat, j’avais également acheté le second,  mais le troisième était sold out à Hardwax. Je l’ai contacté via MySpace pour lui acheter directement. On s’est donné rendez-vous devant Hardwax pour qu’il me donne le disque. À cette époque nous travaillons sur la seconde Grounded Theory je lui ai demandé s’il voulait jouer et s’il était intéressé par une résidence. Nous sommes rapidement devenus amis. Peut-être que si Hardwax avait eu le disque en stock cela ne serait jamais arrivé.

– Est-ce que Milton a eu un rôle dans ton début à la production ?

C’est la raison même pour laquelle j’ai sorti mon premier disque. Je produisais déjà avant. Lorsqu’il est venu dans mon studio je travaillais sur un extrait, nous avons fini le track ensemble et il m’a dit, «Sortons ce track ». Pour lui, ce n’était rien de sortir un disque. Il l’avait déjà fait par le passé, c’est de cette manière que mon premier disque est sorti.

– Comment as-tu rencontré Adam X de Sonic Groove ?

Il était venu à notre première ou seconde soirée. Quelqu’un me l’a présenté. Je le connaissais en tant qu’artiste depuis de nombreuses années. J’ai acheté tellement de disques de son label. Il vivait déjà à Berlin à ce moment-là. Après que j’ai sorti mon premier disque sur K209, il m’a demandé de faire un disque sur Sonic Groove.

– Peux-tu expliquer  ton activité de booker à Grounded Theory ?

En tant que booker, je représente Dj Pete aka Substance, Fanon Flowers, John Osborn, Milton Bradley, Mørbeck, Sawf, Sawlin, Sleeparchive, TR-101 (DJ Pete & Sleeparchive). Je m’occupe de leur booking dans le monde entier. J’ai commencé par m’occuper des bookings de Milton peu de temps après notre rencontre. Par la suite, du fait de mon travail pour lui, les gars de Vault Series nous ont rejoints et l’agence de booking a grossi petit à petit.

– Comment as-tu construit ton roster ?

Sur le fait que j’apprécie la musique de tous les membres de Grounded Theory. C’est le principal aspect. Nous essayons d’offrir une large variété de son.

– Lorsque tu as commencé l’agence de booking, est-ce que cela n’a pas tué un peu ta vision de cette industrie ?

Un petit peu, en effet. Ça peut-être un business très dur. Il y a énormément de fortes personnalités et d’égo dans le secteur. Ça ne facilite pas les choses.

– Même si un booker représente un artiste, ne penses-tu pas que les artistes doivent constamment se vendre afin d’être bien représentés ?

Que signifie constamment se vendre ? Je ne pense pas qu’il faille pousser trop loin. Il faut laisser les choses se faire naturellement, ça marche toujours mieux, mais bien évidemment il faut faire en sorte que l’affaire roule. Créer des connexions est quelque chose de très important si l’on enlève les personnes ennuyeuses du lot.

– Aujourd’hui, selon toi, qu’est-ce qu’un bon booker ?

C’est quelqu’un qui comprend la vision de son artiste, où il veut aller, et qui il veut devenir. Il faut voir les opportunités pour son artiste, être professionnel, être un peu businessman d’un côté, mais de l’autre côté être un ami proche et de confiance.

– Sur quoi travailles-tu en ce moment?

Mon nouvel Ep sur Sonic Groove est sorti récemment, mais je travaille régulièrement sur des morceaux. J’ai quelques remix à faire. Il y a également quelques trucs que j’aimerai changer dans mon studio ce qui  modifierait mon rythme de travail. Pour le moment, je travaille sur pas mal de choses à la fois, ça me permet de garder le cœur à l’ouvrage.

Henning Baer’s Fan Page / Discogs / RA / Soundcloud

Grounded Theory’s official Website / Facebook Soundcloud

 —————————————————————————————————————————————————-

English Version

Famous promoter of the Grounded Theory and manager of a booking agency with an eloquent roster, this man represents a key asset of Techno music in Berlin.In light of those activities, Henning is a very talented dj, also well known for playing with his wingman Milton Bradley under the explosive alias K209. When it comes to his productions, this same collaboration gave birth to three releases on the eponym  imprint. Mr. Baer produced music for labels such as Sonic Groove (Adam X’s label ), and Krill. In a nutshell, we could easily find numerous valuable reasons that justify putting forward a man with such a background that distinguishes him from many artists in the crowded music scene. So we asked him few questions.

– Hello Henning could you present yourself?

Hello, my name is Henning Baer from Berlin. I am a producer, a DJ and event promoter. I also run a booking agency.

– Have you always lived in Berlin?

No, I moved to Berlin 9 years ago because I started  an internship in a record company. I was born near Frankfurt/Main and lived there until I move to Berlin.

Were you involved in the Techno scene before moving in Berlin?

I got into Techno music was when I was eleven or twelve. My sister was listening to Techno. She went to Mayday and all that stuff in the mid 90s. To that time she had a boyfriend. He was a DJ. I secretly recorded his records on tapes and listened to these tapes over and over again. From that point, I never left electronic music. At 15, I got my first turntables and since then I am collecting records.

– Was it really different to live in the west of Germany or to live in Berlin to discover Techno Music?

I went to parties at U60311 (Frankfurt), Stammheim (Kassel) and other clubs near my hometown and discovered the music I was able to discover. It was a time before Youtube and everything just one click away. At 21, I moved to Berlin, and it was, of course, different to what I knew before. It was very inspiring to go to all these clubs with all the new people you met in your new hometown. I felt very undercover. In Berlin, I found what I was looking for and what I couldn‘t find before I moved here.

– Now you’re working full time in Techno Music, was it always like this or did you have other activities before?

I came to Berlin because of this internship, but it was not connected to the electronic or dance music industry. It was a label for singer/ songwriter stuff, mostly guitar music.

I learned a lot about the structure of the music industry through my former boss. He taught me a lot about business in general. I worked for him and shortly after I became a PR consultant for the Gibson Guitar, even if I don’t play guitar… I was also working for another PR agency. After doing this for a while, I realized that I feel more comfortable when I am working independently. I started promoting events and getting more and more into the scene.

– You created Grounded Theory with a close friend, where did it come from?

We were enjoying the club life and the techno scene together. I’ve known Micha for quite a long time now. We were going to clubs together. One day at the gym we decided to do our own parties. Grounded Theory was born.

– What is a Grounded Theory for you?

Grounded Theory as a Techno project is a close to the heart thing. It’s about presenting artists we truly enjoy to our crowd. Grounded Theory is the combination of musical aspects, club life and visual identity communicated through our flyer and poster artworks. It is set up as very organic and natural process between Micha and myself.

– What was the first line up you did?

The first Grounded Theory took place on September 25, 2009 with Function, Steve Rachmad and Norman Nodge at Arena Club.

– That’s pretty uncommon to see guys from Berghain booked out of Berghain in Berlin.

Actually, we also had Ben Klock, Marcel Dettmann, Marcel Fengler. That does not happen very often in Berlin.

– Could you tell us more about the guideline of the party?

Every line up is a special and unique combination. We put a lot of efforts in choosing the artist as we want to make sure that it musically fits together. Doing our events at Stattbad now also gives us a chance of having a second room where we can book more unknown acts like Subkutan from Leipzig of Jon Hester, who is originally from Minneapolis, but now lives in Berlin. That works out very well.

– Which was your best-grounded theory?

The first Grounded Theory with Ben Klock together with Sleeparchive, Tommy Four Seven and Milton was an insane night. An enlightening moment where we realised that what we do makes sense and works out. A packed club, great vibe, top notch music. Simply a perfect combination! I will never forget that night. Check this out !

Why did you change the location of the Grounded Theory to Stattbad ?

We started our events at Arena Club back in 2009. In between we, did two nights at Horst Krzbrg. End of 2012 we were forced to look for a new venue as Arena club closed for reconstruction. Stattbad seemed to be the perfect new home for us, so we gave it a try and instantly felt very well there.

Is it easy to drop parties with musical orientation in Berlin ? It seems that there is not a tremendous ratio of good parties and most of them are not centered on music. Is it easy to deal with it?

I think doing parties in Berlin can be very hard especially when you work as an independent promoter. When you try to establish something. Four years ago when we started doing our thing there was not so much Techno Friday nights. Techno today is way more present than it was four years ago which is cool, but I often think: « OK. Another Techno party. »

What did you think for this new season?

There is no « new season » we do events the whole year. We don‘t think in seasons. Within a year, we adjust our concept to contemporary streaming and to the current situation of the scene. It is a constant flow of orientation.

– Do you think there will be a New Berlin in underground cities like Leipzig or other cites?  Berlin will always stay as a land of migration but for techno music do you think their will be one day a new gravity center ?

Berlin has always been and will always be a magnet for Techno. Berlin is unique. But there are for sure other cities rising like Leipzig. The Institut Fuer Zukunft crew around Subkutan is working on a new club. It sounds very promising and interesting. There will be no « New Berlin, » because Berlin is Berlin, and Leipzig is Leipzig and Paris is Paris. Each place is unique and specific, but there are strong movements growing in other cities.

– What is your best reward at the end of a party?

When you feel exhausted but satisfied. When you know people enjoyed themselves. The DJs are happy. Simply knowing your best to make a night a success.

– Could you tell us more about the resident of Grounded Theory?

The residents are Milton Bradley and myself. Milton has been a resident since the second party. I joined the residency at the first party with Marcel Dettmann. I’ve been djing for more than ten years, but I did not feel in a position to play at my own events. I did not have any releases out to the time we started Grounded Theory. When I released my first record together with Milton on our label K209 I thought: “Ok, now I’m in a position to play alongside these people.”

– How did you meet Milton?

I met him end of 2009. I bought his first record on Do Not Resist The Beat; I also bought the second release, but the third one was sold out at Hardwax. I contacted him through MySpace to buy it directly from him. We met at Hardwax where he gave me the record. To that time we were working on the second edition. I asked him if he would like to play and if he could imagine something as a residency. We quickly became close friends. Maybe if Hardwax had this record in stock all of this would have never happened.

– Did Milton have a role in your start of production?

He was the reason I put my first record out. I was already producing before. When he came to my studio for the first time, I was working on this sketch. We ended up finishing the track together, and he was like: « Let’s release it! » For him, it was nothing new to release a record. He had done it before and so our first record came out.

– How did you meet Adam X from Sonic Groove?

He came to our first or second party. Someone introduced me to him. I’ve known him as an artist for many years.  Bought many of his records and releases of his label. He was living in Berlin to that time already. After I had released my first solo EP on K209, Adam asked me if I would be up to doing a release on Sonic Groove.

– Could you describe your activities as a booker of Grounded Theory? 

As a booker, I represent DJ Pete aka Substance, Fanon Flowers, John Osborn, Milton Bradley, Mørbeck, Sawf, Sawlin, Sleeparchive, TR-101 (DJ Pete & Sleeparchive). I do their bookings worldwide.I started doing bookings for Milton, shortly after we met. He was the first artist on the Grounded Theory roster. Then, because of the work I did for him, the Vault Series guys came on board and Grounded Theory Booking grew step by step.

How did you build the roster?

It is mainly based on the fact that I am enjoying the music of every Grounded Theory camp member. That is the most essential part. We try to offer a variety of sound with different facets.

When you started the agency, did it kill a little bit your vision of this business?

A little bit, yes. It can be a tough business. There are many strong characters and egos in the game. This fact does not make things easier but challenging.

Even if a booker represents an artist, don’t you think that artist has constantly to sell and represent himself ?

What means « constantly selling »? I think you should not push things too hard. A natural dynamic is often the best drive for things but of course, you have to make sure things roll. Connecting is an important fact without annoying people.

–  According to you, what is a good booker nowadays ?

It’s somebody who understands the artist’s vision, where he wants to go and who he wants to be. Seeing opportunities for him, be a professional businessman on one hand and very close friend on the other. A booker is someone the artist should trust.

– What are you working on right now?

My new release on Sonic Groove is out now, but I am constantly working on tracks. I have a couple of remixes to do. There are also a few things I want to change in my studio which will change my workflow. So, at the moment, I am working on many things. That keeps it interesting for me.

Henning Baer’s Fan Page / Discogs / RA / Soundcloud

Grounded Theory’s official Website / Facebook Soundcloud