Bruce revient chez Hessle Audio cette année avec un 3 titres impressionnant. Larry Mc Carthy de son vrai nom, semble prendre son temps, avec seulement 3 sorties à son actif. Il a pourtant su faire sa place parmi les producteurs anglais les plus intéressants du moment. Sa précédente sortie pour Hessle Audio, nous révélait un producteur au sound design personnel et précis, aimant se jouer des perceptions de l’auditeur, au travers de 3 tracks taillés pour le dancefloor. Avec cette nouvelle sortie, le jeune anglais va encore plus loin, balisant petit à petit un univers bien à lui et une palette sonore reconnaissables.

Steals est un ovni dans la galaxie de la techno anglaise, mais reprends nombre de ses codes. Des rythmes breakés et des basses profondes se mélangent et s’entrechoquent sur le morceau titre, dont la forme semble évoluer au fil de l’écoute. Bruce à l’air d’aimer l’idée de déconstruction de la musique club, en utilisant ses codes afin de créer une tension insoutenable. Si le morceau peut sembler chaotique par moment, le producteur sait ce qu’il fait, et ses sonorités sont choisies avec soin, ne laissant rien au hasard.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ivlwGjFv_Vg]

La face B, encore plus abstraite et pourtant toujours aussi efficace le voit aller encore plus loin dans sa recherche d’un son personnel, à la fois subtil et brutal, sans équivoque. « Relevant Again » tout comme « Steals » est un apparent chaos de sonorités organisé avec une précision à couper le souffle. On passe progressivement des abysses à la lumière, le morceau se révélant petit à petit par ses jeux de fréquences et de modulations. « Petal Pluck » est sans doute le plus minimal du EP, avec une poignée d’éléments disparates s’entremêlant subtilement, montant en puissance. Bruce fait également utilisation du silence, comme une manière d’interpeller l’auditeur et de créer de la surprise.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=NDewshSDFuU]

Steals marque une étape dans le parcours du producteur. Délimitant plus précisément son univers avec pertinence, ce EP porte une vision expérimentale, inconditionnelle et radicale de la musique club.