Nouvelle tête du néoclassicisme, la pianiste Hania Rani revient avec Home, dernier EP signé sur le label britannique Gondwana Records.

Pianiste et auteur-compositrice polonaise, Hania Rani partage sa vie entre Berlin, sa ville natale de Varsovie et l’Islande, où elle semble puiser ses inspirations. Alors qu’elle pensait s’orienter vers une formation classique, elle intègre aujourd’hui un support électronique dans son travail. Arrangements, effets pré-enregistrés et dernièrement l’usage de sa voix sur les titres « Home » et « Leaving », le tout apportent de nouvelles alternatives à son esthétique.

Après plusieurs collaborations avec des artistes aussi divers que Christian Loffler, Dobrawa Czocher et Hier Chronik, elle sort l’année dernière son premier album solo Esja, sur Gondwana RecordsEsja en référence aux montagnes islandaises du sud-ouest de l’île, figure fragile et instable en perpétuelle constante, telle une métaphore de l’énergie de sa musique et du changement climatique. Hania Rani fait de la poésie avec ses notes et c’est très bien. Elle nous transporte dans un voyage initiatique, au gré d’un mouvement épuré, unique et sensible, puisant (très certainement) dans le registre d’un Philip Glass et d’un Nils Frahm.

« Glass » issu de son album piano solo Esja, tourné dans son appartement à Varsovie.

Après ce premier album éponyme, Home prend le relai, sous la forme d’un 3 titres versatile. Alors que « F Major » s’inscrit dans la continuité de l’identité classique à la composition rigoureuse et répétitive, les deux autres morceaux prennent une autre direction avec l’intégration de la voix de la compositrice. L’artiste prend de l’élan tout en restant dans la tradition du classicisme, véritable point d’orgue de son style. On lui souhaite de le garder, tant le résultat nous plait.

« Le 23 février dernier lors du tournage de « F Major », nous sommes allés dans un endroit un peu spécial au sud-ouest de l’Islande. Le producteur Neels Castillon a su voir dans ma musique un mouvement rythmique et a décidé d’inviter 3 danseuses incroyables Mellina Boubetra, Janina Sarantsina and Fanny Sage, enregistré en one shot, sans coupure. »

Hania Rani, Home
Gondwana Records