Joey Bada$$ - Summer Knights

4/5

ENFIN ! Soupir de soulagement, joie, bonheur. Le site LiveMixtapes a enfin sorti aujourd’hui même la nouvelle mixtape de notre rookie préféré du moment, Joey Bada$$ !  L’excitation provoquée par une telle attente a même fait planter son serveur… « Summer Knights » s’est faite attendre beaucoup trop longtemps et sera définitivement la bande-son de l’été.

Joey Bada$$ a débuté dans le crew Pro Era dont les membres (Chuck Strangers, Kirk Knight, Capital Steez, Nyck Caution etc) revendiquent une très forte appartenance à Flatbush, l’une des nombreuses communautés de Brooklyn. Ils cultivent depuis le départ un esprit de clan très fort. Jo-Vaughn Virginie Scott s’est particulièrement distingué au sein de ce groupe talentueux et légèrement dérangeant. Du haut de ses 18 ans, il devient le leader de Pro Era et sort quelques mixtapes sous son blaze, Joey Bada$$, dont l’excellente « 1999 » et la très bonne « Rejex ». Il trouve également le temps de participer aux projets de ses frères d’armes comme « aPROcalypse » qui comprend School High, l’un de nos titres préférés du groupe.

Joey se distingue par sa culture et son impressionante maturité. Ces 3 dernières années, le rap américain s’évertuait à rendre hommage à la scène de Memphis et tendait à devenir une musique codéinée et neurasthénique. Beaucoup de bonnes idées portées par Shlohmo, Clam’s Casino ou le plus grand représentant de cette scène, A$AP Rocky ont vu le jour et les spéculations sont allées bon train. A$AP Rocky était-il le prétendant au trône de New York ? On l’a cru pendant un moment. Mais nous n’aurions pas lâché 3 millions de $ sur sa face édentée. Ce que RCA a fait. Résultat, un album bâclé où seuls ses guests s’illustrent : Action Bronson, Kendrick Lamar, SchoolBoy Q etc. À l’opposé de cette scène, on trouve Joey et sa bande qui, au lieu d’essayer de réinventer le rap, lui donne une seconde vie et redore son blason. Les productions old school rappellent un bon Mobb Deep des 90’s ou les heures de gloire de Biggie. En vrais moulins à parole, le flow de ces jeunes mecs du sud de New York fait pâlir leurs aînés qui ne peuvent que s’incliner. Grâce à eux et d’autres groupes tels que Flatbush Zombies, le rap de Flatbush est remis au centre de la cartographie du hip-hop américain.

Et on en est plus qu’heureux. Avec eux, le hip-hop a beau rester le même, on l’aime ainsi et on ne s’en lasse pas. On ne s’en est finalement jamais lassé, mais peu de têtes émergentes nous avaient fait aussi bonne impression. Et « Summer Knights » apparut. Cette mixtape recycle la formule qui a fait le succès du rappeur. Les instru jazzy sont très soignées et signées par les pointures du milieu : The Alchemist, MF Doom, Statik Selektah et DJ Premier. On fait même la découverte d’une chanteuse digne d’Erykah badu, T’Nah Apex sur Sit’n’pray. Un seul bémol : My Yout fait tâche dans ce paysage avec ses airs Reggae de bas étage. On pardonnera Bada$$ d’avoir fait une faute de goût sur 17 bien entendu. On se rattrapera avec 95′ till eternity, Unorthodox, Trap Door, Word is Bond et toutes celles qui suivent en somme… Une question se pose maintenant : Joey fait-il partie de cette catégorie de rappeurs qui sortent un nombre incalculable de mixtapes et se cassent les dents sur leur premier album ? Bada$$ sera-t-il un A$AP Rocky 2ème du nom ?

@CyprienBTZ