Renart, discret et réservé d’apparence, se transforme en une bête assoiffée de sang et de basses lorsqu’il prend le contrôle de son S4 … et du public. Il ne s’arrête que lorsqu’il arrive à satiété, autrement dit, lorsque le dernier danseur irréductible aura rendu l’âme. Le dance-floor du Sourire à Reims en a fait les frais lors de la dernière soirée Phonographe où Renart était invité. Il a depuis sorti un nouvel EP lundi sur le label de nos collègues Cracki Records (dont vous pouvez retrouver l’interview ici).

Après un passage chez les lyonnais Dawn Records, Renart atterrit dans le catalogue du tout jeune collectif parisien Cracki dont il signe la 3ème sortie. L’artwork du précédent EP, « Voyage chromatique », était à l’image de celui-ci : froid et exigent. Renart revient avec une pochette plus élégante et poétique, comme sa musique qui gagne en harmonie et mélodie. Le lillois a abandonné les assonances minimales pour se focaliser sur une instru plus soyeuse et mélodique. Il n’est plus là pour tabasser mais adoucir avec un penchant prononcé pour la house. Les quatre pistes, emplies d’émotions, sont opaques et intenses. On ne niera pas la présence évidente d’influences telles que CrossTown Rebels ou Hot Creations. Il semblerait que Renart ait mis de côté M_nus & la techno berlinoise aride pour se concentrer sur la poésie et la châleur.

Le meilleur morceau de l’album reste Le poème, deep et puissant, où d’incroyables nappes répétitives, loin d’être lassantes même après 9 minutes d’écoute, se chevauchent. Une voix de femme est posée sur ces mélodies qui serait, selon les dires de mes confrères de la Fat Session lyonnaise, celle de sa dulcinée.

Renart n’est pas le sobriquet du héros d’un conte pour enfants. D’ailleurs, on vous déconseille de présenter ce cher Fantastic Mr. Fox à votre progéniture ! En revanche, nous vous conseillons vivement de faire l’acquisition de ce formidable EP disponible sur Itunes & Beatport (dans la catégorie Nu-disco, merci les stagiaires).

Pour rappel, « Petits Charmes » est la quatrième sortie de Cracki, nous vous conseillons vivement d’aller jeter une oreille au travail de Larcier (également un ancien de Dawn), Qosmonaut et Isaac Delusion, et d’aller vous encanailler aux excellentes soirées du label, #FULLSUPPORT.

Booking : booking@crackirecords.com (Cracki) / Guillaume.deces@gmail.com (Dawn)

Renart prenant possession de la foule @ Le Sourire – Crédits Photos: Cattleya Malejac

CB