L’américain le plus vaporeux de la côte ouest est de retour avec un – déjà – septième LP, l’excellent Body Wash. Oui, disons-le dès le début, cet album est une réussite de bout en bout.

Mndsgn – qui se prononce mind design, c’est une pâte sonore identifiable entre toutes. Complètement ancrée dans la galaxie Stones Throw, son label fétiche, Ringgo Ancheta de son vrai nom déroule depuis bientôt huit années sa formule magique, entre beats souples, ambiances douceâtres et vocaux éthérés. Ici, tous les ingrédients sont présents et l’on se surprend à ne pas en demander plus.

Dès l’ouverture, « Ouverture », les claviers sont de sortie et l’on plonge immédiatement dans un monde de douceur from the 80’s. « Cosmic Perspective », morceau matrice de tout l’album, répète une fois de plus ses gammes et ses obsessions : le R’n’B et le funk option hip-hop. Dâm-FunK n’est pas loin, forcément.

La suite du voyage se déroule sans encombre, entre tracks down-tempo tout en groove telles que « Alluptoyou » et « Ya own way », et des interludes. Sur ceux-ci, le producteur laisse parler ses élans atmosphériques, planants et – parfois – mélodiques. Disséminés régulièrement et avec beaucoup de malice tout au long des seize morceaux que comptent le disque, ces plages plus douces cisèlent habilement l’album et mettent en avant les morceaux plus forts.

Côté vocaux, là aussi, la recette ne change guère. Coincé entre un parlé mi-chanté, mi-susurré – que ne renierait pas Toro Y Moi – Mndsgn nous cajole de bout en bout. Alors qu’il peut paraître long au premier abord, seize tracks en 2016, c’est long, ni la densité ni la qualité des productions ne souffrent d’un manque d’idées, ni du remplissage. En témoigne « Searchin », morceau découpé et découplé en quatre pérégrinations sur un thème, de plus en plus enjouées et enlevées. Une très bonne idée qui vient conclure un disque passionnant, rempli d’idées et de palettes, de textures et de couleurs.

Aussi agréable à l’écoute en journée pluvieuse, au petit matin ou bien au bord de l’eau, ce Body Wash fera son chemin dans nos bibliothèques numériques pour s’y installer durablement. « I’m no longer there / I guess it’s all over » nous chante-il à la toute fin. Jusqu’au prochain voyage cosmique.

Body Wash est disponible sur Stones Throw.