David Kennedy, aussi connu sous le nom de Pearson Sound ou encore Ramadanman, sort cette année son tout premier album sur le label qu’il a co fondé, Hessle Audio.

L’exercice de l’album, lorsqu’il s’agit de musique de club, semble bien difficile pour bon nombres d’artistes. Après avoir sorti pendant des années des maxis tous plus impressionnants les uns que les autres sous ses différents pseudonymes, David Kennedy s’est donc enfin décidé à sauter le pas du format LP, avec une approche toute particulière.

Il faut certainement plusieurs écoutes pour bien s’imprégner de l’univers de cet album éponyme. En effet, tout est ici affaire de subtilité et de détails. Pearson Sound a choisi de prendre un contre pied de taille face à ses sorties précédentes, nous offrant un ensemble minimaliste et profond, aux allures chaotiques et désordonnées. Cependant, ne nous y trompons pas, tout cela est parfaitement maîtrisé et construit avec la plus grande minutie.

La méthode de composition et les outils utilisés pour son aboutissement semblent être ici clé dans la cohérence de ce disque. Loin des habituels codes de la techno, les morceaux possèdent tout de même un groove propre à chacun et qui se révèle petit à petit, au fur et à mesure de l’écoute, par association d’éléments souvent discrets mais savamment orchestrés.

Le morceau « Glass Eye », premier single partagé il y a quelques temps, en est un bon exemple avec ses modulation de synthés et sa montée de percussions déroutantes.

Pearson Sound semble avoir utilisé bon nombre d’effets analogiques comme des delay ou reverb particulières, ce qui donne un grain relativement singulier à l’ensemble de ce disque et contribue à la cohérence sonique de celui ci. Le morceau « Swill » offre également un bon résumé du tout. Le jeune anglais navigue ici entre interludes ambient étranges et montées de grooves déroutants mais efficaces, invoquant la techno anglaise et la bass music qui lui sont cher. Ces influences sont présentes tout au long des 9 morceaux qui composent ce LP, sans pour autant tomber dans les clichés du genre.

Pearson Sound semble avoir passé le cap de l’album sans grande difficulté et avec inventivité. Car si celui-ci possède des grooves et une composition très orientée club, ses nombreuses subtilités et son identité complexe en font aussi un disque que l’on peut écouter dans différents contextes.

Vous pouvez écouter l’album en streaming ici.

Pearson Sound – Pearson Sound (Hessle Audio)  sortie le 09/03/2015