Elektricity2013

 

Bientôt six mois depuis la fin de la Xème édition d’Elektricty qui rythma notre rentrée 2012 et l’arrivée de l’Automne. On est encore sous le choc des concerts électriques de La Femme et Rocky dans la Salle Basse du Palais du Tau; de « Love & 8 », l’excellent live des Bewitched Hands créé pour l’occasion; de la performance mystique de Sébastien Tellier aux pieds de la Cathédrale; du back to back made in Reims assuré par Yuksek et Brodinski devant un parvis de plus de 5 000 personnes au bord de l’explosion… Berf, plein de souvenirs que l’on n’est pas prêt d’oublier et qui, lorsqu’on y pense, nous prouve que l’on a fêté comme il se devait, les X ans d’Elektricty.

Et bonne nouvelle, parce que cette semaine, Elektricty revient le temps d’un week-end pour fêter l’arrivée du Printemps et nous rappeler qu’il ne reste plus que six mois avant la XIème édition. Un mini-festival qui fêtera sa deuxième bougie puisque l’année dernière rappelez-vous, on vous annonçait à la même période le début de la Spring Session où l’on avait eu la chance d’assister au live mémorable de Connan Mockasin, au premier concert en France du groupe britannique Breton ou encore au Dj set de Para One qui annonçait déjà l’arrivée de son dernier album Passion.

Une Spring Session rebaptisée Equinoxe pour cette seconde édition car c’est le fleuron de la scène électro-pop française qui est réuni pour ces trois jours. Le jeudi 28 mars, le festival accueille David Herman Dune dans le Palais du Tau, où le chanteur du célèbre duo de pop-folk du même nom abandonnera sa guitare pour s’emparer des platines le temps d’une soirée. Le lendemain, rendez-vous dans le Cabaret de La Cartonnerie pour assister au live de l’héritier direct des « Jeunes gens modernes », Lescop. A ses côtés vous aurez le privilège de retrouver la pop obscure de Grindi Manberg, nouvelle révélation rémoise qui représentera la Champagne-Ardennes au Printemps de Bourges; et Aline, quatuor emmené par Romain Guerret et auteur du désormais célèbre « Je bois et puis je danse ».

Le samedi 30, c’est dans une ambiance plus électronique que se poursuivra cet Equinoxe dans la grande salle de La Cartonnerie. Frédérik Landier aka Rubin Steiner, artiste multi-instrumentiste et Dj à l’univers hip-hop, jazz et pop, ouvrira la soirée avec un live empreint de son dernier album sorti en octobre 2012, Discipline In Anarchy. Jupiter, duo formé par Amélie de Bosredon et Quarles Baseden, s’empareront ensuite de la scène pour un live aux influences disco qui a fait ses preuves depuis leur premier morceau « Mama Used To Say ». La soirée se clôturera en beauté par un Dj set d’un groupe que l’on a plus besoin de vous présenter, The Shoes !

Mais comme la musique parle d’elle-même, le programmateur du festival, Guilhem Simbille, nous a concocté une playlist de dix morceaux reflétant la couleur et la tonalité de cette seconde session de Printemps d’Eletktricty. Bonne écoute et rendez-vous jeudi pour la première soirée.

Only Real – Backseat Kissers (The Shoes Remix)

C’est un de mes coups de cœur de l’année écoulée. Ce gamin est hyper doué et, pour l’avoir vu sur scène lors d’un de ses tout premiers concerts, il est totalement habité. Y’a pas de doute, on entendra parler de lui de plus en plus. Là, j’ai choisi un remix de The Shoes (une histoire d’amitié). Ils ont totalement transformé le morceau pour en faire un gros tube pour skinhead défoncé… Magistral.

Opossom – Fly

Bon ben là c’est très simple. C’est juste une leçon de songwriting. Un morceau tellement beau qu’il flotte au-dessus du reste de la pop moderne, comme s’il était suspendu par sa propre grâce. Simplement sublime.

Melody’s Echo Chamber – I Follow You

Là encore il s’agit de grâce. Melody’s Echo Chamber c’est un peu comme si Broadcast et Stereolab existaient encore. Melody a une voix magnifique et « I Follow You » est une ballade pop sinueuse en forêt. Une sensation que nous connaissons tous, quelque chose de bouleversant. Addiction…

Midnight Magic – Beam Me Up

Ce n’est vraiment pas pour remuer le couteau dans la plaie… Malheureusement Midnight Magic ne sera pas de la partie pour cet équinoxe de printemps. Le groupe a du annuler sa tournée… J’en suis attristé mais ils seront remplacés par Jupiter. Pour revenir à Midnight Magic, il s’agit d’un vrai coup de cœur. Ils n’inventent rien, mais ils se contentent de proposer quelque chose qui parle à tout le monde. Une nu Disco de perfectionnistes et de puristes, simplement efficace et là encore très addictive.
hhh
Un ovni venu de Grande-Bretagne. C’est Cyril Jollard, l’ancien programmateur d’Elektricity qui m’a fait découvrir ça. J’en suis complètement dingue.
hh
C’est mon côté hippie qui ressort toujours en hiver. Kurt Vile a un don pour écrire de belles chansons… Un ton juste, quelque chose d’universel. J’adore écouter ça les jours de pluie.
hh
Là aussi c’est une superbe découverte, signée Salsifi. Momus est un pendant britannique d’Ariel Pink. Un vrai freak comme on n’en rencontre que trop peu. Un génie incompris et méconnu qui écrit des chansons comme nous, êtres humains communs, allons acheter du pain.
jj
Toujours ce côté folkeux qui revient… J’en profite pour faire la promo du concert solo que Yaya donnera au Palais du Tau jeudi prochain. Yaya, tout comme son frère André, a été touché par la grâce. Il écrit d’innombrables chansons et poursuit avec Herman Dune une carrière exemplaire. Mais là c’est vraiment le side project de Yaya sur lequel j’attire votre attention. Yaya prépare un joli coup…
hh
Toujours dans la promo, et puisqu’on parle beaucoup de ces groupes qui chantent en français. Je vous propose de vous arrêter sur cette histoire lamentable d’un garçon éconduit et qui noie son chagrin dans l’alcool. Là aussi c’est une sensation que beaucoup d’entre nous ont connu… 😉
jj

Je ne connais rien du groupe, juste qu’ils sont du Kentucky… le pays ou l’herbe est bleue. J’ai juste retenu cette chanson, très efficace et entêtante.

Je profite du traffic de Phonographe Corp pour vous parler de ce petit génie de l’édit (exercice un rien démodé mais toujours drôle). Tout ce que je sais de lui c’est que c’est un tout jeune garçon qui s’approprie de vieilles chansons et s’attache à leur donner un second souffle… Un peu comme un antiquaire qui mettrai un coup de polish sur une armoire métallique… Son nom, Prieur de la Marne et son Soundcloud, https://soundcloud.com/prieurdelamarne.

Et puis comme on est dans l’auto-promo, le Phonographe Crew assurera les warm-up et les changements de plateaux sur les soirées du vendredi et du samedi.

Pour plus d’informations: Elektricity / La Cartonnerie / Event du vendredi / Event du samedi 

Découvrez la playlist Phonographe d’Elektricity pour People Movin’

843918_331527320296649_426370516_o