Label culte du paysage électronique hexagonal, il fête cette année ses 22 (!) ans : Versatile Records a tout vu, tout vécu mais reste, encore aujourd’hui, une référence. Avec plus de 200 sorties au compteur, il était grand temps que l’on se plonge dans l’immense catalogue !

L’histoire est connue : au coeur de la French Touch 1.0, en 1996 (aïe, ça ne nous rajeunit pas du tout), Gilbert Cohen, travaillant alors à Radio Nova, sent l’envie de monter un label qui lui ressemble. Il reçoit une cassette d’un DJ & producteur encore peu connu, I:CubeDisco Cubizm, et le convainc de le suivre dans l’aventure. Là-dessus, il décroche son Minitel et appelle ses amis, des certains Daft Punk pour leur proposer un remix du-dit morceau. Résultat : un carton énorme pour la première sortie du label, suivie par la non moins immense seconde sortie, le culte « Sunshine People » de Cheek, remixé par DJ Grégory.

En deux maxis, Versatile Records se faisant un nom. Mais rapidement, Gilb’R décide d’élargir les influences – comme son nom le laissait entendre, plutôt que de suivre le filon pourtant juteux de la house filtrée. Se suivront alors deux décennies de coups de poker, sorties incroyablement méconnues & sous-estimées, des succès d’estime ou d’autres, plus retentissant. Pop, disco, house, krautrock, synth-wave : la liste des genre empruntés par le label est longue, tout comme les artistes récurrents. On pense à I:Cube bien sûr, mais aussi à Joakim, Acid Arab, Zombie Zombie, Château Flight (Gilb’R & I:Cube), Ark, Pépé Bradock, Vidal Benjamin, et bien d’autres.

Let’s digg.

Gilb’R, boss du label, sera l’invité du Limonadier au Djoon, vendredi 26 octobre. À ne pas manquer !