Duo de digger porté par une trance au ralenti, Deviant Lads nous livre une heure de disco synthétique en slow-motion, intense et sourde.

Membre de Melodic Diggers, le duo fait ses classes en jouant dans les clubs de la ville. Biberonné par les sorties de labels tels que Hivern Discs, Innervisions ou Versatile, les Lads en garde un goût certain pour le pas de côté – un dancefloor bancale, déviant, inattendu. Cela s’entend sur « Pangea », morceau house mélodique, aérien et enlevé.

Pour ce podcast, le duo place la vitesse – ou plutôt, une certaine idée du ralenti – au centre. Sous-titré « We have to slow down », on ne peut plus d’actualité, cette danse d’abord sombre, synthétique, s’illumine petit à petit. Sans sortir d’un cadre allant d’une proto-disco à une house mélodique, Deviant Lads nous invite en moins d’une heure dans leur monde – mental, puissant, pop et acid.