Coutumier d’une électro breakée, très référencée – on pense à Drexciya et aux heures les plus sombres de la Motor City – énergique & mélodique, le producteur allemand L.F.T. s’essaye cette fois-ci à l’acid house sur Acid Avengers, sous-division 100% TB-303 de Tripalium Corp.

Son premier EP remonte à 2015 sur Woodwork et versait plus dans une techno-progressive, mélodique & efficace, mais qui manquait de relief. Après un titre sur Neoprimitive en 2017, il signe son retour sur Return To Disorder avec un excellent EP It’s Alive. Inquiétant, grinçant, rappelant des B-O de Dario Argento & les sorties de DJ Overdose, les deux titres regroupent habilement toutes ces références & éléments pour en faire des scies ultra-efficaces sur un dancefloor.

C’est (presque) logiquement que L.F.T. atterit sur Acid Avengers. Sur « Follow The Operator », le A2, il laisse parler la poudre et déroule d’impressionnantes envolées acidesques, posées sur des beats fracassants aux accents industriels. Les beats claquent, grincent et frappent fort, l’acid nous remonte à la bouche comme une mousse incontrôlable.

L.F.T. / Raymond D. BarreAcid Avengers 014
Acid Avengers
Tripalium