Best of Ep 2015 - Phonographe Corp

Chaque année, nous nous livrons au périlleux exercice du Top des meilleurs disques sortis sur les 12 mois précédemment écoulés. En 2015, nous ferons 4 volumes, celui-ci relate les EP’s sélectionnés par Phonographe Corp.

La liste qui suit n’obéit à aucun classement si ce n’est alphabétique, elle a été pondue de façon totalement spontanée par nos rédacteurs et contributeurs et donne un aperçu fidèle de ce qui a retenu notre attention. On y fait ainsi le grand écart entre les styles, comme entre nos pages et nos événements.

100 HZ – DECADE CITY – IMPRINTS

artworks-000127650830-h9b9gx-t500x500

Depuis 1989, la formation 100hz a eu le temps de sortir quelques jolies perles. Certes, toute la discographie n’est pas parfaite, mais elle a bien vieilli et l’on ne pourra pas dire que Lee Renacre et James Chapman ont fait les choses à moitié. En 2015, le duo a remis le couvert sur Imprints, et ce dans la veine des productions de leurs EPs sur Pacific Records. Le label de Domenico Rosa et Riccardo fait une fois encore les choses bien et propose un son racé et percutant !

AQUARIUM / 外神田DEEPSPACE – MIDNIGHT AT THE TOKYO CENTRAL – NATURAL SCIENCES

a3677766313_10

Split-EP de deux aliases regroupant en réalité un seul et même producteur tokyoïte, cette release de Natural Sciences contient cinq titres variés aux accents deep et acid, pour la face A, et aux influences ambient pour la face B.

ASUSU – TREPHINE EP – IMPASSE

tV1alKImSAm1Ery4BRmo_Impasse001-1400px_large

Asusu, l’un des piliers du label Livity Sound, a sorti en 2015 son nouveau label, Impasse. Sa deuxième sortie marque une forme de maturité et précise le son de ce projet, entre ambient déconstruit et claustrophobe, et techno à l’anglaise, dévoilant une identité singulière et riche.

BENEDIKT FREY – REFRAME – LIVE AT ROBERT JOHNSON

frey-pack-450 Si vous pensiez que plus aucun tube électro avec vocoder rétrofuturiste n’avait vu le jour depuis le Space Invader d’I-F, nous vous recommandons d’écouter « Sh Birds », sur la face A. Puis vous découvrirez que la suite, plus lente, vaut le coup également avec entre autres la précieuse dub techno de « Mind the Gap ».

BOURBONESE QUALK – LIES – MANNEQUIN

bq12

En mars dernier, on invitait Alessandro Adriani, le cerveau derrière Mannequin. Cet EP de remix crée un pont entre passé et présent en remettant au goût du jour le groupe originaire de South Port dont certains passages de la description Discogs sont plutôt amusants « First performance in 1980 with an odd non-musical appearance before (mainly vandalism)”. Au programme une techno droite qui sonne crade mais toujours très maîtrisée et qui fait tout le charme du remixeur.

CALL SUPER – MIGRANT – HOUNDSTOOTH

hth041

La dernière sortie en date de Call Super sur Houndstooth propose deux tracks d’une house lente et mélancolique, aux basses rondes et aux mélodies douces, naïves mais sophistiquées. Les plus sensibles préféreront la face B, très hivernale. Notre chronique est disponible ici !

CLAP CLAP – SIMPLE – BLACK ACRE

clap-clap-simple-715x715

L’italien Clap Clap aka Cristiano Crisci mélange sonorités UK, samples africains et différentes musiques de club telles que la house ou le dancehall : la mixture est chargée, mais loin d’être indigeste. Sur ce nouvel EP, les 6 tracks dépaysent et proposent des rythmes futuristes mélangeant racines africaines et boîtes à rythmes.

COMPUTER GRAPHICS – CCCP – DISKOTOPIA

dsk028-computergraphics

Le russe Alexey Devyanin, également connu pour son avatar bass épileptique Pixelord, pousse un peu le tape hiss avec ce projet transpirant le mastering cassette. Les cinq titres de cet EP laissent apparaître une réelle maîtrise du groove mais aussi un travail accompli en termes de textures sonores, travail agrémenté de quelques samples de voix russes à la diction et au timbre si particuliers.

CREDIT 00 – PARTY BEATS – UNCANNY VALLEY

a0712698062_10

Le jeune homme originaire de Dresde mêle ici efficacité et subtilité avec un EP comportant 4 titres purement festifs qui va à l’essentiel : un rythme ultra syncopé, des mélodies dignes de Chicago et des vocaux omniprésents. Party Beats ravira n’importe quel dancefloor ! Credit 00 sera à l’affiche de notre soirée du 15 janvier à La Machine.

DE LEON – /​\​\​08 – AUGHT

a2380588490_10

On ne sait absolument rien de De Leon à part qu’il a sorti deux cassettes sur un label un peu obscur Aught//. Soignant très bien sa présentation, le label présente ses cassettes transparentes dans des pochons. Hormis le débat sur le décorum du label ou l’utilité de sortir des cassettes au lieu de minidisques en 2015, il n’empêche que cette seconde sortie parue en juillet propose 5 tracks essentiellement rythmiques d’une très grande originalité. Pas de pieds droits ou de gimmick accrocheur, juste cinq bonnes raisons de se détacher un peu des rengaines usuelles de la musique de club. Bien joué !

DEGO & KAIDI – DEGO & KAIDI – EGLO

a2418799230_10

Après une première sortie sur Eglo l’année précédente, confirmant par là que la boucle était bel et bien bouclée entre héritiers et fondateurs du broken beat (lire notre article sur le sujet), Dego & Kaidi Tatham signent en 2015 un nouvel EP sur le label de Alexander Nut et Floating Points. Celui-ci oscille entre boogie et rythmes breakés, solos de synthés virtuoses de la part de Kaidi et vocaux entraînants.

DJ FETT BIRGER – REDONE REMIX OF GEOGRAPHY PLUS TWO BURGERS – GEOGRAPHY RECORDS

tumblr_nz3gstnpjn1rqavc3o1_1280

Issu du crew Sex Tags, Fett Burger n’a pas les mêmes standards de qualité que la plupart des artistes du milieu. Cet EP est une nouvelle preuve de sa volonté de produire des disques classieux, originaux et bien ficelés. Il sera à l’affiche de notre prochaine teuf à La Machine !

DJ FIRMEZA – ALMA DO MEU PAI – PRINCIPE DISCOGS

R-7649614-1445922978-7098.jpeg Première release de l’artiste sur Principe, label de musiques ghetto à fortes influences africaines basé à Lisbonne, cet EP fait la part belle aux audacieuses tournures rythmiques.

DJ QU – SS1 – SECRETSUNDAZE

105341-1

Véloce et limpide, brutal mais habile, cet EP du producteur New Yorkais est incroyablement efficace. Un premier morceau percutant, un second morceau avec de belles nappes et un vocal accrocheur puis un dernier morceau presque aussi incisif que le premier. DJ Qu ouvrait de la sorte l’année 2015 pour Secretsundaze et signait probablement l’une des plus belles sorties du label de la mythique institution londonienne.

DJ SOTOFETT – PERCUSSION MIX VOL. 1 – FIT

fit013

Paru sur le label de Detroit FIT, cet EP de DJ Sotofett propose deux tracks aux ambiances orientales sans faux semblants ni mauvais goût. La face B est de loin la meilleure. Elle met en avant le Yarghol d’Abu Sayah. Cet instrument traditionnel de Palestine prend la forme d’une double flûte en bois aux mélodies nasillardes, mais enivrantes. Mêlée aux congas et autres percussions ainsi qu’à la voix pénétrante de Karolin Tampere, cela donne un morceau hypnotique de 9 minutes assez atypique.

DJRUM – PLANTAIN / WHAT I WAS DOING WHEN I WAS DOING WHAT I WAS DOING – SAMURAI RED SEALsmgrs01_large

Voici un EP hors du commun, absolument pas orienté dancefloor mais qu’on rêverait d’entendre en club, à l’instar d’un Objekt mais dans un style plus proche de Shackleton. « Plantain » offre une construction innovante et un sound design impressionnant, sublimés par des violons et des voix féminines épiques. Ré-écoutons le Phonocast de DjRUM !

DMX KREW – FUNK STEP – FRESH UP RECORDS

fresh-up-15-1

DMX Krew montre quelques ressemblances à Aphex Twin quand il s’agit d’expérimenter, mais sait aussi être très funky lorsqu’il faut ambiancer. La création d’un second label, Fresh Up, prenait tout son sens pour assouvir ce côté festif. Funk Step est sorti au début de l’été avec sa Modern Funk acide à la Talk Box qui s’écoute en 306 Cabriolet seulement.

ENA – METEOR EP – SAMURAI MUSIC

SMGRS06-350_1024x1024

Le jeune ENA, originaire de Tokyo et influencé par la drum & bass et l’abstract hiphop nous sert un EP étrange, à la grande précision, et aux atmosphères très marquées. De l’ambient techno abstraite et lente.

FLORIST – PHENOMENA – ALL CAPS

artworks-000125431579-2bxza0-t500x500

Petite ballade house sous marine avec de jolies synthés en apnée et un son extrêmement dense sur l’ensemble de l’EP. Les mélodies sont extrêmement joyeuses et l’EP sonne de manière assez unique.

FUNKINEVEN & SHANTI CELESTE – SSS – APRON

208725

Funkineven a toujours eu bon goût en matière d’artworks, de musiques et de collaborations. Ce n’est pas pour rien qu’il se retrouve une seconde fois dans ce classement, avec Shanti Celeste cette fois-ci. Une première face attaque gentiment l’auditeur avec une house caille-ra comme Steven Julien les aime, alors que l’autre, moins offensive, apaise les mœurs.

GAUSS – QUADRATIC FORMS – GAUSS

R-6835677-1437307400-6383.jpeg

Un EP produit entre Los Angeles et Malte. Gauss est le fruit de la collaboration entre Nathan H. et Owen Jay. L’ensemble de l’EP est classieux et cérébral, de belles nappes, des rythmiques lentes réduites à leurs minimums, il n’y a pas besoin de plus.

GE-OLOGY FEAT MARK DE CLIVE-LOWE – MOON CIRCUITRY – SOUND SIGNATURE

Ge-ology-cover-450

2015 a définitivement été une belle année pour Ge-Ology qui a enchaîné les DJ sets aux quatre coins du globe et signé cette belle sortie sur Sound Signature, le label de Theo Parrish. On y retrouve le virtuose et multi-instrumentiste Mark De Clive-Lowe au clavier, notamment sur le morceau «  »Moon Circuitry » » où les sonorités jazz et fusion se mélangent admirablement bien aux sonorités plus électroniques et dancefloor.

GIANLUCCA PETRELLA – 103 EP – ELECTRONIQUE.IT

petrella-300x300

Le tromboniste Gianlucca Petrella s’affranchit des limites de son instrument avec trois morceaux aux ambiances bien planantes.

GREG BEATO & FUNKINEVEN – A18 – APRON

apron018-funkinevengregbeato

Nous avions à peine le temps de dire « ouf » que les repress étaient déjà sold out… L’effet Beato / FunkinEven ! Ce hors série Apron faisait office de bande son estivale avec son groove imparable et ses mélodies assassines sorties tout droit d’un track de disco obscur d’outre-tombe. Une réussite !

HARVEY SUTHERLAND – BERMUDA EP – MCDE

MCDE-HarveySutherland

Les Autraliens ont beaucoup trusté les charts cette année. Tant mieux. Ce classement ne pouvait pas éluder le talent de Harvey Sutherland, auteur d’une Modern Funk brumeuse et qui fait son entrée en Europe sur la division de Faces Records. Encore une fois, cet EP se prêtait à merveille à des ballades en cabriolet sur le bord de mer ! Bande-son de l’été 2015.

HENRY WU – GOOD MORNING PECKHAM – RYTHM SECTION INTERNATIONAL

0005445651_10

Il n’a pas fallu beaucoup de sorties à Henry Wu pour asseoir son talent de producteur. Good Morning Peckham est un disque de house avec tout ce que cela implique de noble : c’est mélodique, racé, excitant et parfaitement calibré pour des week-ends fatiguants !

HODGE – HEK025 – HEMLOCK

hemlock hodge

Ce disque sorti sur le label de Untold s’adressera à tous ceux pour qui le son UK reste un mystère : Hodge parvient à rendre le genre parfaitement attractif pour les profanes avec des mélodies poussées et agressives qui se prêtent à l’exercice du club.

IMYRMIND – TONG PO EP – TARTELETtart034-imyrmind IMYRMIND ne fait pas dans le lieu commun et mérite d’être regardé de près. Cet EP sur Tartelet Records est extrêmement riche, il offre des sonorités raw, mais chaleureuses, des constructions originales et les mélodies qui vont avec. On ne peut qu’applaudir le brassage des nombreuses influences qui transparait dans l’EP. Les quatre morceaux sont vraiment originaux et immersifs, ils ont chacun leurs places en clubs mais se prêtent aussi parfaitement à l’écoute domestique.

J-ZBEL – HOW I MADE MY MOM & SIS’ MY SEXBOT SLAVES – BFDM

R-7005883-1431512765-4290.jpeg

Parmi les jeunes labels français qui ont fait beaucoup de bruit en cette année 2015, il y avait Brothers From Different Mothers. Des titres accrocheurs et des morceaux singuliers, pas besoin de beaucoup plus. Cet EP par le collectif J-Zbel est incroyable. D’un côté ou de l’autre, les rythmes breakés font leurs effets. À vous de voir si vous préférez la face avec les super synthés qui sonnent un peu made in Détroit et les vocaux de vieux hymnes de raves ou la version acid énervée du morceau. J-ZBEL et BFDM n’ont pas fini de nous surprendre. Comme dirait l’ancien, c’est de la frappe.

JACK J – THIRSTIN’ – FUTURE TIMES

ft029-jackj

Il n’y a souvent pas grand chose à dire sur les EPs club à 2 morceaux et l’on sort souvent très frustré d’une écoute domestique. Disons ici que Jack J nous tient en haleine avec une house d’utilité publique et pourtant personnelle, gardant cette sensibilité qui lui est propre, tout comme il l’avait fait avec Looking Forward To You l’an passé.

KASK – PERIFERIA – X-KALAY

0005923076_10

Jusque là rien d’extraordinaire mais les mélodies des trois tracks originaux parlent d’elles mêmes, le son est chaud et les synthétiseur pénétrants : ça prend dès la première écoute et c’est sans effets secondaires.

LARS BARTKUHN – MUSIC FOR THE GOLDEN AGE – NEROLI

CS589817-01A-BIG

Une très belle sortie sur Neroli, le label de Volcov, avec le multi-instrumentiste allemand Lars BartKuhn aux commandes pour un EP à la production léchée, sorte de croisement entre Glenn Underground et des influences plus broken beat.

LAUREL HALO – IN SITU – HONEST JON’S RECORDS

201132b

Ce double EP de Laurel Halo, d’une grande finesse, fut certainement l’un des meilleurs disques de cette fin d’année. Notre chronique est toujours à lire ici !

LIEM / LUCKY CHARMZ – LEHULTSUB1 – LE HULT

R-7466868-1445544736-3172.jpeg

House de l’espace, le morceau de LIEM « If Only » a très vite pris de la notoriété après avoir été joué plusieurs fois par Hunee. Mais ce n’est certainement pas un coup de hype pour autant. Future classic deep house au vocal enchanteur, ce morceau est un véritable hymne à l’humanité. L’autre face est elle aussi pertinente avec un morceau house puissant et ultra maîtrisé, qui contient notamment un sample de Sylvester, « Over And Over ».

LNRDCROY – UNTHANK008 – UNTHANK

a3467105796_10

Dans la famille des artistes discrets dont toutes les sorties méritent une écoute attentive, on appelle à la barre Lnrdcroy. Son album sur 1080p était incroyable et cet EP sur Unthank l’est tout autant. Si l’EP est sa seule sortie de 2015, il donne une petite idée de ce que c’est de voir la terre de la stratosphère lorsque l’on ferme les yeux. Une vision cross-over de la house avec des teintes ambient et acides.

LOHHOF – UNTITLED [WOOD001] – WOODWORK

R-6668847-1424965653-5812.jpeg

Quatre tracks de crypto-deep house aux ambiances brumeuses, aux beats gras et aux basses rondes, agrémentés d’un remix de Terekke qui pousse l’auditeur à faire encore un pas en avant dans le brouillard.

LOST MIDAS / THE SESHEN – REWORKED – TRU THOUGHTS

TRUT5155877

Sorti spécialement pour le Disquaire Day sur Tru Toughts, ce vinyle est intéressant car chaque artiste y remixe l’autre. Le remix de The Seshen plaira aux amateurs de pop électronique mais on ne va pas vous cacher que ce sont plutôt les lignes de basse ultrafunky du remix de The Lost Midas qui nous ont séduites tout autant que son vocal aguicheur. Un mélange sur le fil du rasoir qui valait la peine d’être souligné.

LUCA LOZANO – GUN FINGERS – HYPERCOLOUR

196911

Luca Lozano, originaire de la ville de Sheffield, prouve une nouvelle fois son amour pour le breakbeat anglais des années 80 avec cet EP house ravageur. Des beats qui tabassent, des claps qui fouettent, on retrouve la touche Lozano. En bonus, deux remixes plus ghetto par Sotofett.

MALL GRAB – FEEL U – COLLECT CALL

a3023032060_10

En sortant ces trois premiers EP au cours de 2015, le jeune producteur Australien Mall Grab se fait très vite remarquer. Un mélange entre raw house, sonorités plus deep et même garage, les trois disques sont ultra pertinents. Une patte particulière pour des morceaux qui tâchent.

MAOUPA MAZZOCCHETTI – A MORALITY – UNKNOWN PRECEPT

a2969179905_10

Maoupa Mazzocchetti, jeune producteur français exilé à Bruxelles sort cette année pas moins de trois EP sur Unknown Precept, Mannequin et Prr! Prr!. On retiendra sa sortie A Morality pour la poésie qui en découle et les atmosphères industrielles et froides qui lui sont chères.

MOON B – MEASURE PLEASURE – PULP

R-7606407-1451794013-6413.jpeg

La musique de Moon B est impénétrable… Ses synthés envoûtants font très vite perdre la raison mais ses kicks lancinants nous ramènent vite à la vie. Une fois plus, le producteur n’a pas failli à ses habitudes : ses mélodies complexes s’harmonisent à ses rythmiques simples et efficaces, créant des ponts entre modern funk, ambient et house.

NITEJAMS – NITEJAMS 01 – NITEJAMS

R-6573640-1422292865-4715.jpeg

Les deux frenchies expatriés à Londres plus connus sous le nom de Nummer nous livrent ici un EP « toolesque » d’une efficacité imparable. On sent ici une grande maitrise du matos analogique et notamment de la TR-909 qui claque et résonne tout le long de ces quatre titres.

OMAR S – SIDE TRAKX – VOLUME #3 – FXHE RECORDS

R-6987759-1431711674-3999.jpeg

Un petit 7″ » sans prétention de la part du très prolifique Omar S mais dont la face A fait indéniablement mouche avec son vocal R&B. Pour les lovers !

PENDER STREET STEPPERS – THE GLASS / GOLDEN GARDEN – MOOD HUT

pender

Les boss de Mood Hut ont tout compris : point trop n’en faut en matière de musique. Ce disque de house downtempo pour une face, plus house de club sur l’autre, est très épuré et se glisse parfaitement dans n’importe quel warm up !

PLO MAN – STATIONS OF THE ELEVATED – ACTING PRESS

R-7159205-1435154427-7151.jpeg

PLO Man a fait sa première sortie solo en 2015, année qui correspondait également à la création de son label, Acting Press. Stations Of the Elevated fait la part belle à une house lancinante et très profonde avec des morceaux qui s’allongent sur une dizaine de minutes à coup de nappes calibrées et de breaks bien placés. Le producteur originaire de Vancouver est également un DJ hors pair !

POLAR INERTIA – KINEMATIC OPTICS EP – DEMENT3Da2005934576_10 Le duo parisien Polar Inertia revient en 2015 avec un disque solide, sombre et éthéré. Avec une face techno dure, à la précision déconcertante, et une face ambient pour les longues nuits d’hiver, ils confirment leur talent de storytellers et de destructeurs de dancefloor.

RAWMANCE – KKY WHITE LABEL – LA BEAUTE DU NEGATIF

CS561925-01A-BIG

Rawmance, c’est l’histoire d’un Français passionné par le cyclisme en passe de devenir professionnel et qui plaque tout pour partir à Rome et se consacrer à la musique. Cet EP sorti sur son label La Beauté Du Négatif contient deux bombes.  Il nous a composé un Phonocast très solide. On vous conseille de regarder de très près ce jeune coureur de fond ! Ça décoiffe.

ROUTE 8 – THIS RAW FEELING – LOBSTER THEREMIN

R-6741746-1425687810-9587.jpeg

On ne présente plus le label Lobster Theremin, le label continue son oeuvre sans jamais changer son fusil d’épaule. Pour représenter 2015, on a choisi cet EP de Route 8 qui continue de sortir des morceaux très personnels, ultra efficace en club et tout aussi agréable à écouter chez soi.

S.A.M. & THE NAFF ARKESTRA – BEYOND SYNTHESIS EP – DELAPHINE

R-7430610-1441374394-7744.jpeg

« Certains ont le son qui déclassent mais beaucoup sont dans le moule et ont le boule qui dépasse » disait jadis Booba : il avait probablement pressenti cet EP. Ce qui est extrêmement jouissif, c’est que l’on assiste à un véritable jam sans aucun des inconvénients de l’exercice de style. On pourrait toujours trouver quelque chose à redire mais tout y est : l’originalité, la progression et la texture. Les deux morceaux ont des constructions hors formats. On espère vraiment que Samuel André Madsen et la famille Naffah passeront plus de temps ensemble!

S.O.N.S – SHIBUYA NIGHT ONE STAND – S.O.N.S

001

Derrière le mystérieux projet S.O.N.S, il n’y a que cette unique sortie et ce disque turquoise, un EP faisant hommage aux racines de Détroit. Mélange techno, house et trance aux sonorité plus raw, on a ici un des EP les plus marquants de l’année. Comme pour l’EP de Mall Grab, on a encore le droit ici à un sample bien gras sur le morceau « That We Dream Reality » ». Ghetto Vibe.

SEUIL – CHOCOLATE GANGSTA – EKLO

R-6711963-1425135171-3407.jpeg

Parmi les gros producteurs français, Seuil est surement l’un des pontes dans sa catégorie. Cela fait presque dix ans qu’Alexis Benard produit des disques à un rythme soutenu et il s’est illustré sur bien des répertoires, mais c’est probablement un de ses meilleurs EPs. On retrouve ici des influences house et d’autres plus minimales. Au final, les trois morceaux sur le disque sont des bombes, il n’y a rien à jeter !

SHACKLETON – DELIVERANCE SERIES N°3 – WOE TO THE SCEPTIC HEART

154077

Shackleton ajoute un EP à sa série Deliverance. Toujours fine et personnelle, sa musique prend une dimension presque mystique avec ces envolées de piano jazzy et ces constructions syncopées. Une electronica étrange et psychédélique comme lui seul à le secret.

SIMO CELL – I.M.O. (ICY MOON ORBITER) – FRAGIL MUSIQUE

201255

La seconde sortie de Simo Cell, après celle sur Livity Sound, vient confirmer ses talents de producteur. Plus minimaliste, la sortie gagne en efficacité et fait la part belle à ses nombreuses références, entre Bristol et Détroit. Go Simo !

THE MILD HIGH CLUB – WINDOWPANE / WEEPING WILLOWS – STONES THROW RECORDS

windowpane-45

Un 45 tours de pop psyché sur le label de Jay Dilla et Madlib, ça attire forcement l’attention. Ici, Les clavecins arpégié de Windowpane s’occuperont de vous faire décoller pour que le joyau gravé en face B « Weeping Willows » vous enrobe d’autant plus dans des volutes de fumées.

UNKNOWN ARTIST – HOSTOM 001 – HOSTOM

R-7379294-1446507846-5558.jpeg

Une première sortie house à consonance dub qui nous a fait forte impression. On ne sait pas qui se cache derrière les Hostom, cependant la première est un jolie morceau club tandis la seconde est vraiment celle qui démarque cet EP du lot.

VARIOUS ARTISTS – LIMITED SERIES – BANOFFEE PIES

R-7561808-1444066882-7077.jpeg

On vous présentais l’an passé le label Banoffee Pies avec alors 2 EP à son actif mêlant autant des edits disco que des production techno house. Cette année le label se fait une fois de plus remarquer avec ce super Various proposant des morceaux house très classieux ainsi qu’un morceau breaké qui déboîte.

VARIOUS ARTISTS – WORKSHOP 021 – WORKSHOP

R-6733447-1426190855-8098.jpeg

La face A de ce disque justifie à elle seule son achat. Ça commence fort avec Willow, mystérieuse productrice de Manchester avec comme seule release à son actif ce morceau à la fois onirique et hyper sexy. En B2, son compatriote Tapes nous offre un moment de pure bliss avec une reprise d’un standard ska et rocksteady, « Somebody’s Baby ».