La onzième sortie du label lyonnais Brothers From Different Mothers peut désormais s’écouter en ligne : il s’agit d’un EP quatre titres, sobrement intitulé – comme toujours chez BFDMPlan à Trois, signé Lastrack. Plan à Trois assume donc la difficile tâche de succéder au premier album des Pilotwings, Les Portes du Brionnais, sorti en septembre sur le label sus-nommé.

Ceci étant dit, et cette fois encore, on ne peut que saluer l’originalité et l’audace musicale de l’écurie BFDM. Au-delà des jeux de mot – qui méritent néanmoins toute notre approbation, à l’image du délectable « Kyle Aux Rennes » – les quatre morceaux, empruntant la voie d’une techno futuriste et industrielle, parviennent à faire de celle-ci un objet singulier. Le premier morceau, « Clairette To Die », construit comme un long crescendo, installe d’entrée de jeu une atmosphère glacée. Le tempo, d’abord lent et laborieux, est redoublé de voix désincarnées et de sons futuristes – puis la mécanique des machines se met en branle et densifie peu à peu la texture du morceau. À cela s’enchaîne « Zdry Connection », lequel donne sans doute ses lettres de noblesse à l’EP, où une techno breakée aux pads très épais se mâtine d’intermèdes ambient. Dans le même esprit, « Kyle Aux Rennes » laisse la part belle aux textures et brise toute la régularité de la carrure via des breaks atmosphériques – lesquels jurent avec la structure rythmique dense et les arpèges au timbre rétro-futuriste. La face B se ferme plus calmement avec « Sweet Vanilla ». Sur ce dernier morceau tout en résonances, sans kick, les pads se font beaucoup plus consonants et sont harmonisés par des subs. Malgré tout, une forme d’étrangeté céleste est conférée à cette dernière piste par la phrase mélodique des pads, qui ne se conclut jamais et se termine sur un point d’interrogation.

Lastrack signe donc un EP sans prétention mais digne des productions BFDM.