Cela faisait maintenant 1 an que l’on n’avait pas eu de nouvelles du producteur stuttgartois désormais basé à Utrecht, Motor City Drum Ensemble. À vrai dire, on lui en voulait beaucoup de nous avoir laissé sur notre faim avec son remix de Midland, What we know, et de nous abandonner de la sorte. Mais la récente sortie de « Send a prayer EP » nous a fait oublier tout mécontentement à son égard et annonce un album conséquent… Inutile de se mentir, MCDE est l’un de mes artistes House préférés, ce qui va suivre est totalement biaisé.

Danilo Plessow fait ses débuts à 16 ans en tant que Inverse Cinematics et en 2006, alors âgé de 21 ans, sous le pseudonyme Aphro Pzyko. Par la suite, il adopte le nom de Motor City Drum Ensemble, la première partie faisant référence à Detroit et à sa ville natale, Stuttgart, la seconde, à lui et sa collection de claviers. Il collectionne également les alias, Jayson Brothers, sous lequel il produit une house plus disco, VFB et les side-projects, notamment Hipster Wonkaz. MCDE a créé au fil d’une belle série d’EPs un univers des plus soulfuls. Chacune de ses prestations et de ses mixes est un moment fort en sensations, rendant hommage à la black music et aux racines de la musique électronique outre-Atlantique, de Detroit à Chicago. Son set à la Boiler Room est d’ailleurs à ranger dans la catégorie des meilleurs mixes de la décennie. Coincé entre Nu Groove et Rush Hour, il affectionne particulièrement des morceaux type I want you to know de Groove Committee dont il a fait son track fétiche. Il fait partie des rares producteurs germaniques qui trahissent leurs origines et qui s’éloignent du son berlinois froid et obscur au profit d’une musique mettant le Groove au centre du débat. Comme si cela ne suffisait pas, Danilo dirige conjointement avec son pote Pablo Valentino MCDE Records, division de Faces Records. Les sorties du label sont très épisodiques mais la qualité est toujours présente.

Fin 2011, MCDE signait une compilation DJ Kicks monstrueuse playlistant des morceaux jazzys et profonds, de différentes époques et différentes scènes (Fred P, Loose Joints, Tony Allen). S’est ensuivie la sortie de L.O.V.E, un morceau absolument fabuleux qui nous faisait penser il y a 2 ans que MCDE venait d’atteindre le point culminant de sa carrière. Après un silence radio de près d’1 an (un remix et un morceau sur une compile K7! seulement) dû à un burn-out, Danilo nous prouve le contraire avec ce « Send a prayer », clairement inspiré de Monsieur Derrick Carter et de ses pairs.

Il a voulu cet EP totalement différent de sa mythique collection Raw Cuts qui en 6 éditions, faisait la part belle à une deep house colorée et rough. Il ne veut désormais plus en entendre parler et a définitivement tourné la page en offrant avec « Send a prayer » une house vive, chiadée et intemporelle. Les vocaux, marque de fabrique de MCDE, sont toujours méticuleusement choisis et samplés donnant de la vie aux morceaux. Il affirme avoir trouvé l’inspiration lors de ses nombreuses séances de natation, entre le silence des eaux et les cris d’enfants. Si Danilo Plessow semble si placide, c’est peut-être parce qu’il décharge ses émotions & sentiments dans sa musique, le vidant ainsi de l’intérieur.

L’EP s’ouvre sur Send a prayer part 1, suite logique de L.O.V.E. L’entrée en matière est plutôt bonne, après seulement 2 minutes, on est déjà conquis par l’atmosphère feutrée du disque et ce son jazzy digne de Lil’Louis. Send a prayer part 2 s’ensuit et redouble d’efficacité. Il est vraiment dur de patienter et découvrir la suite sans zapper décaler la cellule de la platine… Volontairement voulu inspiré par le Gospel, The stranger tranche par sa cadence effrénée avec le reste des morceaux, une sorte de fossé entre la face A & B. SP11 finit de nous achever avec un tempo plus lourd et un son qui sonne plus actuel.

Il serait malhonnête de dire que ce disque change radicalement des autres productions de MCDE car sa patte est reconnaissable entre mille et car cet EP s’aligne réellement sur les autres. Mais le résultat est à la hauteur des espérances : MCDE ne s’est pas fait attendre pour rien, et l’on a hâte de découvrir la suite…

@CyprienBTZ