Thomas Bernon & Rémi Unger

Vous n’êtes pas sans savoir que nous accueillerons ce 18 mai à La Cartonnerie de Reims le grand Tom Trago, les éminents Isaac Delusion, le sémillant Clayton Guifford, l’érudit Prieur de La Marne et le passionné Victor H pour une journée / soirée dédiée au partage et à la musique, CROSSOVER (réservez ici) ! Nous avons voulu faire de ces 14h un moment spécial, c’est pourquoi nous ne souhaitions pas nous arrêter au son. Nous avons donc invité NEUE pour s’occuper de la photographie et les Motion Fighters pour l’habillage visuel.

Le problème récurrent de la presse économico-politique française est de beaucoup trop mettre en avant les formations et le passif scolaire des personnalités qu’elle présente. Loin de vouloir tomber dans ces clichés, nous allons éluder cette partie-là et se focaliser sur le talent de ce duo formé par Thomas Bernon et Rémi Unger. Thomas et Rémi se se sont rencontrés sur les bancs d’une prestigieuse école d’image en 2008 et ont décidé de bosser ensemble car « ça allait être cool ». Ils ont dans un premier temps suivi le parcours classique du jeune diplômé en animation et ont fait leurs premières armes en temps que Motion Designers puis de Directeurs artistiques dans des agences de communication avant de pousser le projet Motion Fighters et de s’orienter consciencieusement vers la réalisation de publicités pour le web et la télévision. En temps que passionnés de musique, ils se sont rapidement tournés vers les clips vidéos.

Leur but est de trouver un équilibre entre les exigences des médias qui font appel à eux et leur liberté d’écriture. Leur façon de fonctionner est simple : si un projet leur plaît, ils foncent dedans. Le dernier exemple en date est le clip qu’ils ont réalisé pour Clock’N’Works, groupe rock made in Paris. Ils ont d’ailleurs, messieurs, fait appel à une danseuse et performeuse Lorène Lorena.

Motion Fighters

Sans rentrer dans les détails, ils prévoient de bosser sur quelques films dans un futur proche et sont actuellement plongés dans l’écriture d’un clip pour Einleit. Nous vous en dirons plus en temps voulu dans ces pages ! Concernant le 18 mai, nous leur avons demandé ce qu’ils comptent faire. Thomas et Rémi nous ont répondu que leur inspiration principale est « Don’t think » des Chemical Brothers (avec bien sûr, les moyens à disposition) : « on garde comme ligne de conduite un show psychédélique/hypnotique mêlant différents médiums (vidéos/graphisme/gifs ) avec toujours à l’envie du « mindfuck ». On a joutera des visuels colorés, acides, percutants ponctués d’images DIY punk et glitchés. avec une projection en fond de scène « narrative » et sur la foule pour immersion totale. » Vous êtes prévenus…

Comme de belles vidéos valent mieux qu’un long discours, on vous laisse avec ces images pour vous faire une idée de ce qui peut vous attendre le 18 :

Ils ont fait :

 

Leur démo :

Et enfin, quelques mappings qu’ils ont fait pour la nuit parisienne :

 

 

Ils ont également filé un coup de main là dessus :

Les Motion Fighters sont sur Facebook & Twitter. Prendre sa place pour la soirée CROSSOVER sur Digitick

@CyprienBTZ