Ce n’est pas un secret, nous sommes d’assidus lecteurs de Trace A Line, mais surtout de grands fans de leurs podcasts aux affiches hallucinantes, qui font la part belle aux grands noms de l’électronique (Gilb’R, Troy Pierce) et met en avant la jeune scène montante (Larcier). On se rappelle notamment de ceux de Fred P et de DJ Qu. L’équipe de TAL a répondu positivement à notre invitation et nous a fait une playlist représentant l’esprit du site. Ils font également partie des partenaires médias de notre Voyage à Nantes du 16 août.

« Trace A Line a été crée en novembre 2009 par quatre geeks qui s’étaient rencontrés sur le chat d’un ancien célèbre blog d’électro, on se concentre surtout sur le podcast même si on poste aussi plus ou moins régulièrement des interviews, chroniques etc…un blog classique quoi, on a aussi le projet secret de commencer à organiser des soirées et on compte bien le faire un jour, mais c’est compliqué parce qu’on est un peu réparti dans toute la France.

Pour la playlist, on s’est partagé la tâche, chacun d’entre nous a choisi 2 morceaux puisqu’on est 5 à travailler sur le blog au total… Pas vraiment de ligne directrice, il s’agissait surtout de rassembler des morceaux qu’on aime vraiment, peu importe le genre ou l’année de sortie, tout en essayant de faire en sorte que la playlist reflète ce dont on parle sur TAL. » – L’équipe de Trace A Line

KFMH – Solar Funk

Kyle Hall a à peine 22 ans et il est déjà rentré dans la légende de Detroit à laquelle il apporte beaucoup de fraicheur. J’ai hésité à choisir « Create Your Own Existence », un des gros tubes soul house de son début de carrière mais j’ai finalement décidé de m’arrêter sur un morceau que j’ai moins saigné, sous son alias KFMH. Cette bassline est tarée.

Jan Jelinek – Tendency

Jan Jelinek aka Farben est un maestro du sampleur, un grand manitou de la microhouse glitchy à laquelle il incorpore une sensibilité toute particulière. Son album Loop-finding-jazz-records sorti en 2001 est un chef d’oeuvre.

Kassem Mosse – 2D

Kassem Mosse est sans aucun doute l’artiste dont le travail m’attire le plus ces derniers temps, chacune de ses sorties étant un petit évènement. J’ai choisi 2d car c’est certainement celui qui caractérise le plus ce qui me plait dans sa musique : ce côté lent, hypnotique et crade… A absolument voir en live si vous en avez l’occasion.

Stardust – Music Sounds Better With You (Bob Sinclar Remix)

Si Bob Sinclar avait résisté aux sirènes du showbiz et de la jet-set, il serait sûrement l’un des producteurs de house français les plus respectés aujourd’hui… La preuve avec ce remix de jadis qui pue le sexe vintage.

Morphosis – Spiral

J’ai mis du temps à écouter l’album de Morphosis, l’ayant laissé s’enfoncer dans mon dossier téléchargements. Sa performance live aux Siestes Electroniques cette année m’a rappelée au bon souvenir du libanais. Techno brute et violente, mais travaillée, voilà ce qui vous attend sur « Spiral ».

Andy Stott – North To South

Ah, Andy Stott, j’avais écouté ça complètement par hasard à la fnac, ça va bien faire 4-5 ans, avec une sorte de tape qui s’appelait Unknown Exception. Ca m’avait mis une grosse claque, à l’époque j’avais aucune idée de ce qu’était la dub-techno, et ça m’a rendu fou. Idem avec son dernier album dont voici un de mes extraits favoris, North to South, un peu étouffante et sombre à souhait. Faut bien écouter ça au casque hein.

6th Borough Project – Just A Memory

6th Borough Project, encore une fois je suis tombé dessus par hasard, en voguant de vidéo en vidéos sur Youteub, j’étais tombé sur un mashup entre la piste ci dessous, et I Heard It Through the Grapevine de Marvin Gaye. Ca m’a aussitôt fait sautiller sur ma chaise, house funky et sexy, et cette petite envolée à 4 minutes, c’est parfait pour les beaux jours qui pointent enfin le bout de leur nez.

Losoul – Oooooo

Sûrement le track le plus célèbre de Losoul, il reste toujours indémodable 16 ans après sa sortie…C’est Playhouse à son apogée, ce label a toujours eu une longueur d’avance.

Appointment – PP2

Ce groupe recense à peu près tout ce que je kiffe dans la house en ce moment. C’est raw, bien crade et intense. Là aussi, beaucoup de mal à choisir, il faut vraiment écouter tous les vinyles qu’ils sortent discrètement sur leur label éponyme.

Round One – I’m Your Brother (Quadrant Dub II))

Le « 1993-99 Main Street Records » de Basic Channel est en toute objectivité l’un des meilleurs albums de tous les temps, et quand Moritz von Oswald et Mark Ernestus s’amusent à se remixer eux-mêmes le résultat est là. Les Boches ont définitivement tout compris à la musique.