Le paysage techno rémois compose depuis plus d’un an avec l’association Inner Corner qui propose des évènements récurrents (Call of house) et ponctuels avec des invités de choix. Jusqu’à présent, Inner Corner a compté parmi ses guests la fine fleur parisienne (Zadig, Antigone) mais également l’incroyable KinK. Ce vendredi, ils reprennent La Cartonnerie d’assaut avec un line-up très spécial : 3 lives, 3 visions, 3 ambiances.

À cette occasion, nous leur avons demandé 10 morceaux qui comptent pour eux. La réponse ne pouvait être que pointue et exigeante. On retrouve donc de la techno et de la house avec la belle venue de l’est Nina Kraviz, le jeune espoir Birth Of Frequency, le respecté Theo Parrish et des classiques de chez UR, Perlon etc. Apparemment, nous n’avons pas réussi à cacher notre amour pour 50Weapons !

FAST EDDIE – Jack To The Sound Of The Underground (D.J. International Records)

Ce titre de 1988 a tout de ce qu’on appelle un Dancefloor Killer. Appelant les habitants des grandes métropoles mondiales à rejoindre le mouvement, son message est clair, le son de l’Underground ne connaîtra jamais de frontière… Un titre qui a provoqué l’une des plus grandes excitations de nos soirées Call Of House !

RICARDO VILLALOBOS – Kehaus (Perlon)

Pour illustrer notre playlist il fallait au moins un morceau de Villalobos ou de Luciano… Ce morceau sort tout droit du dernier album du Berlinois. Un des rares tracks de l’album qui soit plus axé sur la musique de Club. On a choisi celle-ci parce que c’est une des bombes du dernier album mais on aurait très bien pu prendre nimporte laquelle de ses productions de ces 5 dernières années étant donnée la qualité de production du maître.

BIRTH OF FREQUENCY – 1973 memories (Nowhere)

La scène Techno française est en pleine ébulation. A l’extrème opposé de la dernière mode french touch electro techno et de son cirque pop, les combattants de la premières heure sont rejoints par de jeunes talents et enmènent la Techno vers des horizons inédits. Un track énorme, sorti sur le nouveau sous-label de Synchrophone, bastion imprenable de la scène underground.

NINA KRAVIZ – I’m gonna get you (Rekids)

Nous sommes de très grands fans de la russe chez IC. Son album sorti début 2012 est à n’en pas douter l’un des meilleurs de l’année passée. Deep et sexy à souhait, ce morceau illustre parfaitement l’univers « backroom » de la chanteuse et productrice, un titre joué plus d’une fois au cours de nos soirées…

THE AZTEC MYSTIC – Jaguar (Underground Resistance)

Hahaha que dire ? Le meilleur morceau du monde ? C’est possible, en tout cas pour envoyer un dancefloor dans le cosmos c’est assez pratique…

DARK SKY – Shutter Speed (50WEAPONS)

On sait que vous êtes fans de 50WEAPONS chez Phonographe, nous moins mais ce track illustre parfaitement le mélange des genres, entre techno allemande comme on l’aime et bass music bien breakée. L’alliance de Berlin et de Londres pour le meilleur, un EP à écouter en totalité.

THE DIRTBOMBS – Sharivari (In The Red Recordings)

Voilà ce qui arrive quand un groupe de Garage Rock rend hommage à un morceau mythique (Sharevari de A Number Of Names) considéré par beaucoup comme l’origine de la Techno. L’illustration parfaite qu’il n’y a aucune frontière entre genres musicaux différents quand les artistes partageant le même amour authentique pour la musique.

TRUSS – Beacon (Our Circular Sound)

Truss fait parti du mouvement revival d’une techno des origines sans concession aucune, signé sur l’excellent label Our Circular Sound, il fait partie de ces artistes qui n’ont pas peur de frapper là où ça fait mal. Un morceau techno aux accents acid et transe comme si on était encore en 1994. Tout ce qu’on aime.

MANUEL GÖTTSCHING – E2-E4 (Inteam)

Les sessions d’IC en extérieur ont été l’occasion de voyages musicaux hypnotiques au lendemain de dancefloors surchauffés. Ce titre / concept album de 1984, samplé quelques années plus tard par le trio italien Sueno Latino, s’étend sur les deux faces de son vinyl et nous prend dès les premières notes de ses séquences analogiques jusqu’à ce que la guitare aérienne de son auteur (guitariste du groupe Krautrock Ash Ra Temple) finisse par nous cueillir… Echec et mat.

THEO PARRISH – Bubbles (Sound Signature)

Theo est de ces des artistes dont le talent semble infini. Sa discographie est une longue liste de pépites Deep-House soulfull et parfois expérimentales. Bubbles est l’un des trois titres du dernier maxi sorti sur son mythique label Sound Signature, et un chef d’oeuvre de plus à son actif ! Retrouvez ce morceau sur Juno.

Retrouvez Inner Corner sur Facebook ou dans la vraie vie (pas celle sur le net mais celle avec la maison, le travail, le chien, tout ça) en vous rendant à leur prochaine soirée, Sharivari !