Du Nord au Sud et sans dépasser les frontières de l’Hexagone, l’offre 2018 des festivals est pléthore, excitante et plurielle. On vous présente nos coups de coeur de l’été en un guide indispensable !

Toujours plus nombreux, plus grands, plus pointus, plus intimistes, plus fous – les festivals sont depuis quelques années, passés d’un hobby d’aficionados, de fans & mélomanes à une sortie obligatoire entre ami(e)s, voire même en famille. L’offre a explosé, suivant la demande toujours plus grande et si bien qu’aujourd’hui, à l’aube d’un été brulant, il est parfois difficile de s’y retrouver.

Grand raout regroupants des milliers de personnes versus intimité et liberté ? Programmation intransigeante et découvertes versus valeurs sûres et stars mondiales ? Chaque événement tente de tirer son épingle du jeu, que cela soit par la proposition artistique, le(s) lieu(x) investis, l’offre gastronomique pour proposer une expérience inoubliable à son public en mal de sensations fortes. Ici, loin de nous l’idée de pointer du doigt les mauvais joueurs et les line up sans âme ; un coup d’oeil aux squatteurs de l’été 2018 chez nos confrères de Sourdoreille suffit. Ce qui n’empêche bien sûr pas d’aimer ces artistes programmés un peu partout, mais ce n’est pas le sujet.

Nous vous proposons ici, humblement et ne suivant aucune logique programmatique ni musicale, une liste non-exhaustive mais 100% qualité des festivals made in France à ne pas manquer cet été, dans un ordre chronologique allant de début juin à fin août. Un second guide centré sur la rentrée pointera son nez d’ici peu !

– crédit photo © Rémy Golinelli, Baléapop –

 We Love Green : toujours plus grand, toujours plus fort

Le festival du Bois de Vincennes à la croissance exponentielle frappe de plus en plus fort d’année en année. Hip-hop, rap, électronique, pop : rien ne lui résiste et tous cohabitent avec plus ou moins d’agilité sur une programmation pensée comme un état des lieux de la musique en 2018. Jugez plutôt : Tyler, The Creator, Migos, Björk, Daphni, Funkineven, Myth Syzer, Uncle O, Honey Dijon, Lomepal, Young Marco, et plein d’autres.

Surtout que les concerts ne seront pas les seuls intérêts de l’événement : à côté des deux jours et, nouveauté 2018, d’un after le samedi soir, un espace food à rendre dingue les foodies, un Think-Thank engagé sur l’environnement et ses enjeux, des projections – bref, nos têtes vacillent, on a hâte !

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=jQNazsWnQKU&w=100&h=75]

House, techno, électro : en route pour le Sud avec Le Bon : Air et la Chinerie Festival

Respectivement à Marseille et Lyon, ces deux rendez-vous seront sans doute à ne pas manquer. Le premier affiche, pour sa troisième édition, une programmation qui met tout simplement la pression : Avalon Emerson (dont on se remet à peine de son set à Nuits sonores), DJ Stringay, Joy Orbison, Sassy J ou encore l’alliance BPMBFDM, Positive Éducation & Métaphore Collectif, ou les trois princes noirs de la fête souterraine en France. Il y aura aussi Soichi Terada en live, et Oko DJ. On y va ?

Le second, La Chinerie, aura donc lieu en terres lyonnaises, faute de lieu dans la capitale. Mais qu’importe car la proposition est immense : un festival 100% participatif, depuis le financement jusqu’aux artistes programmé(e)s. Disco, house, hip-hop, techno, tous les styles fouillés par les communautés de Chineurs seront représentés. Impossible d’être exhaustif – et de tout voir – mais on vise les sets d’Awesome Tapes From AfricaNu Guinea, LNS, The Mauskovic Dance Band, Basses Terres, DJ Sotofett, Myth Syzer (oui, encore), Marcellus Pittman, Chevel, …

 Monticule Festival, la rave totale

Venu directement d’Allemagne – chose assez rare pour le signaler, ce festival singulier alliant musique non-stop, bien-être sous les étoiles et détente au bord de la piscine accueille chaque année un panel étrange & large de festivaliers, ravers et mélomanes en quête de sensation(s).

Cette édition accueillera, entre autres, le live techno de Fjaak, le taulier Gilb’r, Lena Willikens, les Zenker Brothers, Baba Stilz ou encore John Talabot et Les Fils de Jacob. Un line up éclaté, tapant dans toutes les cases et forcément excitant.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=qwbPIGip3Uw&w=560&h=315]
[youtube https://www.youtube.com/watch?v=Ld1M_WzrcvY&w=560&h=315]

Les Siestes Électroniques, le plus défricheur d’entre nous

Le rituel est immuable et l’assurance de (nouvelles) sensations fortes est respecté, d’année en année : les Siestes Électroniques – la version originelle toulousaine, l’annexe parisienne au Musée du Quai Branly étant belle et bien terminée – c’est assurément un des festivals les plus défricheurs de l’Hexagone et, chose si rare, gratuit. Pour la modique somme de rien, vous pourrez donc applaudir des propositions fortes, franches, voir radicales, avec un accent porté sur le live. Entre expérimentations et dancefloor, la ligne est toujours fine mais forcément rafraichissante. Cette année, OKO DJ, Too Smooth Christ, Mohamed Lamouri – qui nous avait fait fondre à la dernière édition du Baléapop – Sourdure ou encore Vladimir Ivkovic seront au programme. Cela ne vous dit rien ? Laissez-vous porter, les Siestes ne vous décevront pas.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=I3UwbNdwK-8&w=560&h=315]
[youtube https://www.youtube.com/watch?v=PBNppcTPM-I&w=560&h=315]

Macki Music Festival, du chill sûr les berges de Seine

Après une édition idyllique, nous avions hâte de découvrir ce que nous préparaient en secret La Mamie’s & Cracki Records pour leurs 5 ans ! Le résultat est un line up calibré pour la fête, qui fait la part belle au soleil & aux découvertes mais qui ne manque pas de must see, entre le come back inattendu et rarissime de A Deep Groove aka Alex From Tokyo, DJ Grégory & DJ Deep – MCDE, Kamaal Williams, Sentiments, la pop touchante de Muddy MonkVox Low ou le presque résident Antal.

Sans oublier les démentes Boat Party (Elliot Litrowski, Boukan Records, Nick V et Antinote), un opening à la Machine du Moulin Rouge avec Fred P & Skee Mask, et votre programme du premier week-end de juillet est tout trouvé !

Days OFF, la philarmonie dans tous ses états

Un festival éclaté et éclatant, puisant dans toutes les facettes de la pop – au sens large, c’est la promesse du Days OFF. Jugez plutôt : le légendaire David Byrne, le non-moins légendaire Seu Jorge qui présentera une nouvelles fois, après We Love Green l’été dernier, la bande son hommage à David Bowie de La Vie Aquatique, film de Wes Anderson – accompagné cette fois de l’Orchestre National d’île de France. Frissons.

À noter aussi la belle Carte Blanche donnée au Collectif ~sin et à son membre le plus célèbre, Flavien Berger. Expérimentations, concerts, lives et sûrement, des surprises, le collectif hyper-actif et multi-format saura nous faire voyager !

Vie Sauvage : la pop libre  

Septième édition pour un des meilleurs festivals de chez nous. Confidentiel & ouvert, il se niche sur l’estuaire de la Gironde et propose une détente hors du commun, bien sonorisée s’il vous plait. Nos oreilles se porteront sur Rejjie Snow dont on ne finit plus d’écouter son premier album, Dear Annie, le rappeur trash estonnien (ou letton ?) Tommy Ca$h, le live bouillant du DBFC et une multitude de DJ sets. Oh, et on y mange très bien.

Gilles Peterson’s Worldwide Festival : il y a Sète, le soleil, et la mer

Sous le soleil de Sète, la vie est plus belle. C’est ce que nous dit en substance le Gilles Peterson’s Worldwide Festival, ou WF pour les habitués. Difficile de ne pas succomber au programme idyllique concocté par le maitre Gilles lui-même : sur une semaine de festivités, des nuits sous les étoiles du fabuleux Théâtre de la Mer au rythme de live puis DJ set – où le public est littéralement mis sur scène – et des jours (gratuits) sur la plage. Ajouter à cela la douceur de vivre toute sudiste, les fruits de mer à gogo et la bonne humeur générale, nous tenons une semaine rêvée. Et la musique, dans tout ça ? Comme toujours avec Peterson, tous les styles sont représentés, pourvu qu’ils aient du coeur : BADBADNOTGOOD, Seun Kuti, Andrès, Moodyman, James Holden & The Animal Spirits, Goldie, Antal, Connie Constance. What else ?

La Douve Blanche, la fête au pied d’un Château

Au pied d’un château millenaire, la fête bat son plein chaque été depuis quatre années. Une fête où pop, house, techno & fun se cotoient dans le noir, sous les étoiles. Cette année, plusieurs raisons nous pousseront dans les douves d’Égreville. Côté dancefloor, il ne faudra pas manquer notre résident d’hier Simo Cell, Randomer, DJ P.Moore ou nos amis du Club Limo. Côté lives décapants, le grunge tendu de Faire ou l’électro-pop d’Ambeyance. Côté douceur(s), Miel de Montage, Macadam Crocodile et bien sûr, Isaac Delusion.

Côté food, Animal Kitchen régalera – comme toujours – nos papilles. RDV au château !

Hello Birds, coucou la Manche !

Entièrement libre d’accès (comprenez gratuit), ce festival aux allures de fête de famille géante est la parfaite alternative aux raouts sans âme qui peuplent nos contrées. Plage, détente, soleil (croisons les doigts) et une (très) grande attention portée sur la food, le tout à moins de deux heures de la capitale.

Côté live, l’ambiance est pop & ensoleillée, douce et fraiche, à l’image de Témé Tan, Miel de Montagne et Macadam Crocodile, ou plus dancefloor friendly avec Mad Rey, Fulgeance, Pornodisco et foule de collectifs.

Astropolis, la bretagne électronique

Comme tous les ans depuis plus de 20 ans – 24, pour être précis, ce qui en fait le plus vieux festival techno de France – le mercure frôlera les 100 db du côté de Brest en ce début d’été. Dès le premier soir, un plateau célébrera les 30 ans du Rex Club avec notamment Avalon Emerson qui aura une place de choix autour d’Agoria ou Kornel Kovacs pour chauffer le Bunker. Le second soir ne laisse pas non plus de place au hasard, avec un Manoir de Keroual qui accueillera quatre scènes où se répondront Laurent Garnier, Madben, LSD ou Otto Von Schirach. De quoi danser jusqu’au petit déj.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=KWzzo5DWIgM&w=560&h=315]

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=zu1RPTuh0Zs&w=560&h=315]

MIDI Festival, le groove sur la riviera

Sauvé de la disparition pure & simple il y a quelques années, c’est toujours avec un grand plaisir que nous accueillons une nouvelle édition du festival. Fondamentalement tourné vers la découverte, l’événement mute d’année en année a quitté son antre de la Villa Noailles pour s’attaquer à plus grand, l’Hippodrome de la plage. Un changement de format qui permet de voir plus large – sans rogner sur la qualité bien sûr : aux concerts sur la plage suivront une nuit 100% dancefloor, sur la plage elle aussi. Midland, Axel Boman, Bradley Zero et Job Jobse côté nuit, Neneh Cherry, Jessica93 et Etienne Daho – entre plein d’autres – côté jour. La riviera ne sonne jamais aussi bien que durant le MIDI.  

Liberté, Égalité, Château Perché.

S’il est bien un événement qui annonce la couleur dès le titre, c’est bien le Château Perché. Ici, préparez-vous à ouvrir les shakras à toutes formes d’extases, qu’elles soient musicales ou spirituelles. Déguisements, happenings & folies contrôlées auront lieu tout au long du week-end, au pied d’un château, donc, avec même une cérémonie mystique en ouverture de festival. Seul hic ? Pas de programmation annoncée encore, mais cela ne serait tarder. Et il faudra du beau monde pour remplir les 11 (!) scènes !

Baléapop, l’édition sabotage

Pour sa neuvième édition en terre basque, le meilleur festival d’amateurs – ça, c’est eux qui le disent – se saborde avant son édition anniversaire. Une façon de brouiller les pistes, de se challenger aussi, tout comme son public.

Comme toujours, l’ambiance sera décontractée, bienveillante & cool – la force d’une alliance entre une programmation aux petits oignons – Ariel Pink, le retour de Don’t DJ, Melenas ou encore The Mauskovic Dance Band une bonne humeur légendaire du public, une région des plus propices aux plaisirs simples (paté, en tête), des prix défiants toute concurrence et une partie arts visuels & installations des plus intrigantes.

Est-ce que tu viens pour les vacances ?

Les Courants Alternatifs, gastronomie & intimité à Uzès

Nous voilà fin août et la saison des festivals – qui ressemble de moins à moins à une saison mais est à présent continue sur toute l’année – arrive doucement à sa fin ; la rentrée approche, la tonne d’e-mails et la délicieuse ambiance d’open space aussi. Un dernier week-end de repos, fête & bonne bouffe, ça vous dit ?

Direction une nouvelle fois le Sud et la ville d’Uzès pour Les Courants Alternatifs ! Une quatrième édition où le bon vivre, la découverte, l’accessibilité – deux journées gratuites pour une nuit payante – et la qualité cohabiteront, entre quilles de vins natures, lives exigeants et DJ sets funky. Ivan Smagghe, Renart, Macadam Mambo, PardonnezNous, Miel de Montagne, et plein d’autres au programme, le tout dans un lieu doux & chaleureux.