Le Macki Music Festival revient ce week-end d’été à l’occasion de sa quatrième édition du 30 juin au 2 juillet. Niché en région parisienne à Carrières sur Seine, ce laboratoire musical met à l’honneur une scène éclectique et pointue, qui se démarque des gros line-up des festivals électroniques. Avec les collectifs Mamie’s et Cracki records aux commandes de la programmation, l’événement se veut à la fois alternatif et attaché à une certaine éthique de la fête, loin du clubbing de masse et de la techno 4x4.

Cette année, la programmation se tourne vers des références à l’image des deux entités fondatrices. En guise de tête d’affiche, le label Rush Hour viendra fêter ses 20 ans ainsi le  mythique groupe de  jazz-funk des années 70 Cortex.  Cette édition sera l’occasion de découvrir les nouvelles recrues avec la rappeuse londonienne Nadia Rose et le groupe sud africain BCUC tandis que le punk de Rendez-Vous et la pop de Lucien & The Kimono agrémenteront les envies de amateurs de sonorités tantôt légères, tantôt violentes. Côté techno, Objekt et Paula Temple prendront les reines de la Machine lors du before le vendredi, tandis que l’acid house de Mézigue et les notes Lo-fi de Mall Grab vous donneront rendez-vous dimanche pour esquisser quelques pas de danses, les pieds dans l’herbe. En attendant, tour d’horizon de nos artistes coups de cœur.

Objekt

Macki festival a choisi l’un des meilleurs ambassadeurs du genre pour la caution techno du festival. Jeune et fougueux, Objekt a prouvé ses talents de producteur de musique club avec des EPs assassins sur son label ou Hessle Audio mais aussi de véritable érudit de studio avec son excellent album Flatland. Le comble, c’est que Objekt est aussi un tueur en tant que DJ. Excellent sélecteur, il met sa technique à l’oeuvre dans ses DJ sets et n’hésite pas à prendre des risques considérés comme jouer de l’ambient en festival entre deux bangers house & techno. L’ennui n’est pas une option…

Lucien & The Kimono Orchestra

Après avoir sorti un premier EP sur Cracki records en 2016, le groupe s’affiche à présent aux côtés de noms tel qu’Agar Agar, L’impératrice, Isaac Delusion ou bien encore Voiron. Naviguant dans un univers aux accents funk et pop 80’s, ce boys band de quatre définit sa musique comme « un croisement entre le jazz funk japonais et la musique de film française des 80’s, revisitée avec un regard de gars nés au début des 90’s ». Avec des productions uniquement instrumentales et acoustiques, ils joueront ce samedi 1er juillet pour représenter comme il se doit l’esprit versatile de son écurie. 

Alain Mion & Cortex

Les moins de 50 ans ont probablement connu Cortex et son leader Alain Mion par le prisme du Rap US. Le groupe français légendaire que le monde entier nous envie, du sud de Miami aux contrées californiennes, a pourtant eu une carrière très modeste à l’aube des années 70. Après trois d’albums dont le magistral « Troupeau bleu » avant 1980, le groupe se dissout pour laisser plus d’espace aux projets individuels. Ce n’est que plus tard, grâce à Rick Ross, MF Doom ou Captain Murphy que les albums du groupe retrouvent une nouvelle vie poussant ainsi Alain Mion à retourner sur les planches. Après quelques dates réussies, notamment au Petit Journal de Montparnasse et au New Morning, le Macki accueille ce live ambitieux et magique qui sera définitivement l’un des actes à ne pas manquer en ce week-end.

Rush Hour label night

A la fois label et distributeur international, Rush Hour s’invite au Macki Festival pour célèbrer ses 20 ans d’existence. L’écurie se verra donc présidée par son patron Antal, habitué des lieux et fervent défenseur de l’esprit Macki festival qui jouera en b2b avec son acolyte Hunee, pendant que le génie de la house japonaise Soichi Terada se produira en live. Sans oublier San Proper et la nouvelle recrue du label Margie.

Retrouvez toutes les infos sur le festival sur FB et leur site internet