Vendredi dernier, vous découvriez la première partie de notre best of de 2012. En ce dernier dimanche de l’année, nous avons décidé de publier l’autre moitié de notre sélection avant de débuter 2013. Cyprien, Charly, Sousou et Tom, les quatre mêmes rédacteurs de la dernière fois, ont choisi pour vous leurs meilleurs clips, meilleurs lives, meilleures découvertes et l’artiste de l’année.

SOUSOU

 

MEILLEURS CLIPS 

1. Two Fingers – Vengeance Rhythm’

Un clip sanglant pour une musique de boeuf.

 

2. Fluxion – Eruption

Les pérégrinations de l’entité la plus folle de Youtube « The 29th November », reprenant toujours des films plus psychédéliques les uns et les autres pour mettre en image de la bonne musique.

 

3. Demdike Stare – Erosion of Mediocrity (Na Srebrnym Globie)

Je ne vois pas d’autres explications.

 

 

LES MEILLEURS LIVES/ DJ SET/ EVENEMENTS

1. Antislash @ Rex Club

Un des lives les plus intéressants qu’on puisse avoir à Paris. Un an plus tôt leur passage avait donné ça : Antislash – Live

 

 

 

2. Aroy Dee @ Clone/Rush Hour / Delsin (Trouw )

Super découverte ! Super Club ! Super Dj ! A écouter : 2 mn de son set à l’ADE

3. Concrete N°5 with Fred P

Plus beau set de toute l’histoire des journées Concrete par Fred P. Je ne sais pas si la chaleur de ce soundcloud pourra retranscrire l’intensité du moment. En écoute : ici.

 

DECOUVERTES DE L’ANNEE 2012

1. Society Of Silence

Parmi les meilleurs EPs de cette année, le duo a énormément de talent à revendre, on est impatient d’attendre la suite. Un morceau : Beat Reading Detroit

 

 

 

2. Low Jack

Ses productions sont classes, c’est un bon Dj,  vous pouvez facilement parier 100 balles avec votre voisin qu’il fera de belles choses l’année prochaine. Un morceau : The Manifest

3. S3A

Récemment découvert chez Hold Youth et Phonogramme, Max est surement l’artiste house qui manquait à Paris. Producteur talentueux et Dj plutôt du genre technique, gardez un œil sur lui en 2013 ! Un morceau : Deep Mood Act 1 . Son Phonocast.

4. Antigone

Jeune artiste parisien, il n’a eu de cesse  de montrer ses talents de Dj à la Concrete cette année avec pas mal de projets qui verront le jour courant 2013. Il  y a de forte chances qu’il prenne une autre envergure. Son Phonocast.

 5. Amir Alexander

Depuis qu’il a traversé l’Atlantic tout le monde ne cesse de parler de lui. Toujours en train de danser en soirée, avec une attitude ultra positive,  lorsqu’il prend les platines ce n’est jamais pour faire dans le consensuel. Un morceau : The Black Rain

 

 ARTISTE DE L’ANNEE 2012

Mike Huckaby 

Que ce soit sur son label SYNTH, Tresor ou sur Sushitech l’an passé, ce personnage mythique de Détroit a marqué les esprits avec ces productions qui sont jouées chaque weekend aux quatre coins du monde.  Ce retour sur le devant de la scène est l’une des meilleures nouvelles de cette année. Un morceau : Baseline 89.

 

 

CHARLY

 

LES MEILLEURS CLIPS 

1. Die Antwoord – Fatty Boom Boom

Les rappeurs Sud-Africains, White-Trash et roi & reine du clip « coup de poing dans ta gueule » ont encore frappé. C’est carrément un vrai court métrage auquel nous avons à faire ici. Lady Gaga, tournée en dérision ne comprend pas bien ce qui lui arrive et, à vrai dire, nous non plus. Ca va vite, c’est oppressant, stressant, sans aucun bon sentiment mais c’est excellent. Pour la musique en elle même, on ne dira rien.

 

2. Earl Sweetshirt

Excellent membre du non moins talentueux Crew ODD FUTURE (WOLK GANG KILL THEM ALL), Earl nous livre ici un clip racé tout en noir et blanc jouant à merveille avec les lumières. Les ombres sont ici des personnages à part entière qui prennent vie au recoin d’une flamme, d’un sourire, d’une pupille. Somptueux, tout comme le son qui l’accompagne.

 

3. La Femme – Paris 2012

Ambiance apocalyptico- vintage et retro-futuriste dans ce clip de La Femme tourné dans Paris avec des figurants bénévoles trouvés sur le net via Facebook et les 5 membres du groupe. Les images collent parfaitement, à la seconde près, avec la musique obsédante, sorte de B.O d’une fin du monde parisienne. Empruntant à l’imaginaire de Mai 68 et créant une guerre de gang entre rockeur et shivers old school ce clip, et surtout ce groupe méritent de figurer dans le classement.

 

 

LES MEILLEURS LIVES/ DJ SET/ EVENEMENTS 

1. La Femme @ Palais du tau – Festival Elektriciy

Dans un endroit somptueux, vestige d’une ville de Reims consacrant comme il se devait les divers Rois de notre doux pays, et au cours de la dernière édition d’un évènement non moins important pour  Phonographe Corp, le Festival Elektricity, La Femme m’a littéralement mis une claque. D’une fougue et d’une gouaille sans équivalent dans la scène rock/ pop française actuelle et d’une qualité mélodique sans commune mesure avec ce que Monsieur RocknFolk avait tenté de nous vendre à l’époque comme le retour du rock (Plasticiens, Brast & co) La Femme m’a fait danser, suer et voler ce soir là. Un morceau : Telegraphe

2. Isaac Delusion @ Grande Halle de La Villette – Pitchfork Festival

Au cours de ce Festival sous forme de véritable marathon compte tenu de la programmation tout bonnement démente (ce qui malheureusement n’a pas forcément était gage de qualité) il fallait arriver tôt pour voir ce qui reste pour moi le meilleur live de l’édition, sans chauvinisme aucun. Dès 17h30, Isaac nous a emporté dans ce show aussi bien musical que visuel. Un morceau : Purple Sky

3. KiNK @Le Cabaret – Inner Corner

D’une énergie somptueusement communicative, KiNK m’a emporté, au cours de cette soirée organisée par nos amis d’Inner Corner loin, très loin et très haut avec son petit piano et ses innombrables machines. Je ne dirais pas que sa musique était exceptionnelle, mais le show live, lui, l’était, tout simplement. Un morceau : Existence

 

 

LES DECOUVERTES DE L’ANNEE 2012

1. Alt – J

Les Britanniques originaire de Leeds ont fait de l’année 2012 leur année avec un grand J. Un album sous forme de promesse. Celle d’un collectif intelligent, instinctif et prêt à s’inscrire dans la durée. Porté par une voix qui se pose comme le pendant folko-zen des feux-Wu Lyf, Alt-J aura marqué cette année de son emprunte. Un morceau : BloodFlood

 

 

2. Caandides

Savant mélange de La Femme, Wu Lyf et rappelant même parfois (sur le magnifique Rio) le bordel organisé des Libertines, ce groupe de pop indé, Français de surcroit, est un diamant qui ne demande encore qu’à être poli. Laissons donc lui la chance de l’être, compte tenu des pépites qu’il nous a offert cette année, ce serait la moindre des choses. Un morceau : Gaas

3. Joey Bada$$

Déjà présent des mes meilleurs Albums de 2012, l’ami Joey ne peut que figurer dans les découvertes de l’année. Par ces morceaux, mixtapes, featuring lâchés ça et là au fil des mois, il m’aura permis (avec Odd Futur l’année dernière) de me pencher toujours un peu plus sur ce Hip Hop, là bas, de l’autre côté de l’Atlantique. Un morceau : Righteous Minds

4. Trikk

Avec deux EP sortis en 2012 sur Con+ainer et ManMadeMusic, Trikk a délivré 4 tracks d’un groove, d’une profondeur et d’une puissance à faire pâlir bon nombre de producteurs. « Jointly » et « What U Do » ont tourné en boucle sur les dancefloors du monde entier et à vrai dire, ce n’est pas pour me déplaire. A suivre de très près. Un morceau : Jointly

5. Antigone

Ce serait mentir que de dire que nous avons découvert Antigone cette année. Mais je prends le risque de vous mentir donc. Proche du Crew Phonographe depuis les débuts (il a joué à deux de nos soirées il y a de cela déjà un an), Antigone est un artiste Techno qui commence à compter de plus en plus dans le paysage musical parisien. Résident des déjà cultes « Concrete » il fourmille de projets pour 2013 et ne cesse de délivrer, avec parcimonie mais talent, ses productions et remixes. Un morceau : The Colonists

 

 

ARTISTE DE l’ANNEE 2012

Julio Bashmore

Alors oui, certes, vous pourrez me dire que l’année de Julio Bashmore fut celle de 2011 avec son EP « Everyone Needs A Theme Tune » proche de la perfection. Mais, 2012, fut selon moi une année magnifique pour Mister Bashmore qui n’a absolument pas sombré dans l’oubli, grâce à la sortie réussie de sa propre production « Au Seve » forte d’une ligne de basse géniale et d’un sample simple et efficace mais aussi grâce à son travail d’orfévres auprès de Jessie Ware en tant que producteur attitré  de la nouvelle diva Anglaise. Julio fait définitivement partie des artistes qui compte et dont nous sommes dorénavant sûr qu’il continueront de compter pour encore de nombreuses années. Un morceau : Au Seve

 

 

CYPRIEN

 

LES MEILLEURS CLIPS

1. Flying Lotus – Tiny Tortures

Elijah Wood en guest star ! Le court-métrage de l’annonce de la sortie d’ Until The Quiet Comes est encore plus frais, mais la réalisation de celui-ci vaut vraiment le détour.

 

2. Major Lazer – Get Free

Réalisé par SoMe (DA d’Ed Banger), le clip nous plonge dans l’ambiance moite des clubs de Jamaïque. Mortel.

 

3. DâM Funk – I Don’t Wanna Be A Star

Le clip n’a rien d’exceptionnel mais voir déambuler le producteur le plus classe du monde en Camaro dans les rues de LA, ça fait rêver. Et cet EP annonce un gros album pour 2013…

 

 

LES MEILLEURS LIVES/ DJ SET/ EVENEMENTS

1. Zadig @lacartonnerie – Inner Corner

Inner Corner a invité Zadig, boss de Construct Reforms, producteur, Dj et disquaire à ses heures perdues, pour sa première à La Cartonnerie. C’était également sa première prestation live. Très réussie, live analogique et techno au sommet ! Le set d’Another Pixel qui s’est ensuivi mériterait de faire partie de ce classement… Un morceau : OO_D

 

 

2. Theo Parrish @ Nuits Sonores – Lyon

Clôture de la deuxième nuit des NS. Scène Red Bull. Theo Parrish exécute un mémorable set, 3h durant, funk, hip-hop et black groove. Dernier survivant de cette nuit, le public des autres scènes s’accumule au fur et à mesure sur ce dernier bastion. Il aura fallu faire appel à la sécurité pour déloger la légende de Detroit de sa cabine… Un morceau : Soul Control

 3. Jacques Green @SAT Montréal – I Love Neon

Excellent live à 4 mains. Seul bémol : les passages R’n’B passent très mal en live. Un morceau : Another Girl

 

 

LA DECOUVERTE DE 2012

1. MôMe

Une sortie sur Fragil, une autre à venir sur 4Lux, MôMe a largement prouvé ses qualités de DJ et il est en phase de confirmer son talent de producteur. Un morceau : Control

 

 

 

 

L’ARTISTE DE L’ANNE 2012 : 

Session Victim

Le duo allemand a produit un pur album deep, simple mais pas facile, accessible mais pas mainstream.  Un morceau : Dark Sienna

 

 

 

 

 

TOM

 

 

MEILLEURS CLIPS

1. M.I.A – Bad Girls

J’ai longuement hésité à mettre ce morceau dans les meilleurs tracks de l’année, parce que sans se mentir, elle défonce ! Mais je me suis dit que ça allait être un peu limite. Du coup, j’ai trouvé qu’elle avait parfaitement sa place dans le classement des meilleurs clips, parce que la vidéo, signée Romain Gavras, est explosive.

 

2. The Shoes – Time To Dance

Il fallait une touche rémoise dans ce best of; la voici portée par le duo françias le plus classe de la scène électro-pop, The Shoes. On ne reparlera pas du clip, qui a surbuzzé au moment de sa sortie, avec Jake Gyllenhaal en tueur fou de hipsters.

 

3. Jay-Z & Kayne West – No Church In The Wild

Une énorme claque sous toutes ses formes: le morceau, le clip, l’image,… Une vidéo dans l’air du temps.

 

 

LES MEILLEURS LIVES/ DJ SET/ EVENEMENTS

1. Bon Iver @ L’Hippodrome – Midi Festival

Une expérience unique à vivre au moins une fois dan s sa vie. Il devait être 22h quand Le groupe est arrivé sur la scène de l’Hippodrome de Hyères pour débuter son concert. 25°, des jolies filles tous les deux mètres avec des pintes de bières et des plumes dans les cheveux. Un rendez-vous hipsters en plein milieu du « Dirty South ». Sur la scène Justin Vernon est en première ligne, et derrière lui se dresse deux batteurs, trois autres guitaristes,… Le tout dans un décor mystique fait d’étranges filets de pêches et de dizaine de lanternes. Magique, à en avoir des frissons et les larmes aux yeux. Un morceau: Holocene

2. The Shoes @ L’Olympia

Quel plaisir de retrouver les Shoes et leur Penny Loafer Orchestra moins d’un an après le live qu’ils avaient donné sur le parvis de la cathédrale de Reims dans le cadre du festival Elektricty.  Devant une salle comble, Rocky en première partie, séduit un public impatient avec leur dance excentrique. Puis débute le concert du duo rémois accompagné de ses deux batteurs et de ses deux choristes. En deux heures de show, c’est l’ensemble des guests de leur excellent Crack My Bones qui montent tour à tour sur la scène pour pousser la chansonnette avec Guillaume et Benjamin: Esser, Woodkid, Thomas Azier,… Une claque énorme qui finit en beauté l’année de folie que les deux membres de The Shoes ont dû passer; une belle consécration ! Un morceau: Wastin’ Time

3. The Brian Jonestown Massacre @ Le Trianon

Un rêve de gosse enfin réalisé et vécu corps et âme au beau milieu de ce chaud mois de juin 2012. Ambiance électrique dans un Trianon qui se transformait au fil des minutes en temple dont Anton Newcombe était le gourou. Pas une déception, un moment extraordinaire que je ne suis pas prêt d’oublier. Un morceau: Anemone

 

LES 5 DECOUVERTES DE 2012 

1. Caandides

 Dans les cinq meilleurs Ep de l’année, mais aussi LA découverte, LA bonne surprise de 2012, qui on l’espère, aura une belle année 2013. On ne les présente plus, puisqu’on l’a déjà fait à plusieurs reprises et que Charly s’en est occupé plus haut. Un morceau: Before The Art

 

 

 2. Papooz

Papooz c’est à la base un duo formé par les deux talentueux Armand et Ulysse qui se sont entourés de trois autres musiciens pour donner toute la puissance à leurs compositions. Papooz c’est de l’indie-folk raffinée, douce mais enivrante à la fois. Papooz c’est avant tout deux voix extraordinaires, dont les ballades nous touchent comme une caresse et nous restent dans la tête pendant des jours entier. Gardez une oreille sur eux. Un morceau: Louise (My Girl Looks Like David Bowie)

3. Gabriel Bruce

Une dégaine 50’s et une voix qui rappelle les plus grands de la chanson à l’image de Leonard Cohen, Lou Reed ou encore Nick Cave. Gabriel Bruce c’est le crooner british qui a marqué mon été avec son morceau, fort et sensuel, « Only One ». Signé chez Mercury depuis, l’album serait en préparation. A suivre de près. Un morceau: Perfect Weather

 4. AlunaGeorge

Duo venu tout droit de Londres et formé par la chanteuse Aluna Francis et le producteur George Reid. Les prods sont dansantes, rythmées et électroniques, un savoir-faire dont seuls les Anglais ont le secret. Les deux compères ont réussi à créer un nouveau genre appelé R’n’B dit « futuriste ». Si les instrus déchirent, on regrette parfois que la voix d’Aluna soit trop R’n’B’ et tombe un peu dans la soupe. A surveiller; vers une évolution plus danse ? Un morceau: Your Drum Your Love

5. FAUVE

Fauve, c’est une sorte de collectif, composé de quatre musiciens et d’un vidéaste. A eux cinq ils sont parvenus à créer un univers profond et intense doté d’une grande sensibilité. Fauve nous touche, par ses textes et ses prods, mais aussi par ses vidéos. Un groupe qui va faire parler de lui cette année c’est sûr ! Un morceau: Nuits Fauves.

 

 

L’ARTISTE DE L’ANNE 2012 : 

Jack White

Il l’a bien mérité ! Jack White est le plus jeune de sept frères et de trois sœurs d’une famille de Détroit. Voulant à la base devenir prêtre, mais se rendant compte rapidement qu’il n’allait pas pouvoir allier sa passion, la musique, et son travail, il décida finalement à délaisser la vie religieuse pour se consacrer pleinement à la musique. Déjà,ça commence bien. Pour ceux qui ne le sauraient pas, il a participé au retour du Garage Rock au début des années 2000 avec les White Stripes (fameux « Seven Nation Army »!). Il a entre autre été chanteur de The Raconteurs, batteur de The Dead Weather, il a composé la BO d’un James Bond, participé au projet de Danger Mouse et Daniele Luppi, Rome,… La même année où il est classé parmi les 100 meilleurs guitaristes du monde, il installe son label, Third Man Records, à Nashville et devient également producteur. C’est là bas qu’il a travaillé pendant plus d’un an sur l’oeuvre qui a fait qu’on a beaucoup parlé de lui cette année: Blunderbuss, son premier album solo, enregistré avec deux formations, une exclusivement masculine et une exclusivement féminine(personne ne savait avant chaque concert avec laquelle il allait se présenter sur scène). Blunderbuss est un album « coup de poing » qui ne laisse personne de marbre et qui témoigne de l’immense talent d’un des plus grands musiciens du 21ème siècle. Un morceau: Sixteen Saltines