The-Peacock-Society-676x325

On vous a parlé récemment d’une sauterie qui s’organisait au Parc Floral le 12 et 13 juillet sous l’égide de deux mastodontes de la nuit parisienne : We Love Art et Savoir Faire. En tant que partenaire de ce festival Indoor/ Outdoor qui sent bon les vacances, on a voulu par cette playlist, mettre en avant une partie de la programmation que l’on ne ratera sous aucun prétexte. Dans cette playlist, la sélection est certes plus restreinte que la programmation du festival, mais les dix titres restent toute fois très ouverts. On y a mis pas mal de sonorités variées et ça monte crescendo, il y a à boire et à manger, servez vous!

 

CARL CRAIG – TELEVISED GREEN SMOKED 

Le boss de Planet E est surement l’un des producteurs les plus emblématiques de la Motor City. On ne compte plus ses pseudo légendaires, 69, Paperclip People etc. etc. Ce morceau assez deep montre une facette des plus intéressantes de Carl Craig, bien excentrée des dancefloors.

MORGAN GEIST – LULLABY

La moitié de Metro Area a toujours été très prolixe. Ce titre est une petite ballade bien romantique avec un synthétiseur qui flirte avec les 80’s et un groove qui pousse au vice. On est encore loin du dancefloor mais on s’en rapproche gentiment. Ce monstre de la production a sorti son premier disque grace à Dan Curtin en 1994 et il a depuis, rarement déçu ses fans.

HUDSON MOHAWKE – OVERNIGHT 

Glasgow est une sorte d’Eldorado de la musique électronique. Même Koreless dans son interview nous le confirmait ! Depuis le début des années 90, cette ville n’a eu de cesse de faire germer des musiciens talentueux. « Butter » avait fait forte impression en 2009 avec des ovnis tels que « ZOo00OOm » depuis le jeune musicien ne s’est pas arrêté là: quelques EP, une collaboration à succès avec Lunice sous le nom de TNGHT, des prods pour le Yeezus de Kanye West,… « Overnight » est un de ses vieux morceaux, joyeux et qui donne le sourire.

TOTALLY ENORMOUS EXTINCT DINOSAURS – CRITISIZE

TEED c’est un projet hybride qui prend tout son sens dans un festival. Le jeune Orlando brasse énormément d’influences de la pop à la house en passant par la musique UK. « Critisize » est un étrange mélange entre Bass Music et le fameux tube de DJ ESP  « It’s You ». Ça ne fait pas forcément l’unanimité mais  le metissage vaut le détour.

THE BATTLES – ATLAS (DJ KOZE REMIX)

Il est très dur d’être déçu par Dj Koze. Il a fait les belles heures du label Kompakt et ses sorties sur Pampa touchent aussi bien les diggers que les profanes. Ce remix date de 2007, et combine deux ambiances: une avec une basse bien lourde et et une avec des breaks qui font passer ce morceaux pour une berceuse. Cette relecture du trio New Yorkais est une des nombreuses illustration possibles du talent de Monsieur Kozala.

LUCIANO – MR CHANCLETA

Impossible de faire cette playlist sans parler de Luciano. On l’associe souvent a ses évènements Vagabundos, mais si le boss du label Cadenza a pris une autre envergure grâce à la promotion de ses soirées, il ne faut pas oublier qu’il a produit quelques petites perles. « Mr Chancleta » est un de ses deux titres produits sur Perlon.

RICARDO VILLALOBOS – LUGOM-IX

A plusieurs reprise il a été question de cet artiste dans les pages de Phonographe Corp. Nous avions d’ailleurs exploré le sujet en détail au travers d’un article très complet intitulé « Ricardo Villalobos: L’artiste, son travail, mais au-delà…« . « Lugom-Ix » est un de ses tracks parus sur Frisbee avant qu’il ne devienne l’égérie des mythique labels Playhouse et Perlon.

SHED – KEEP TIME 

Personnage beaucoup trop considéré comme un révolutionnaire, et surement surcôté, Shed reste néamoins un producteur de génie. Dôté d’une multitude d’alias et de projets bien délimités les un des autres mais tous idolâtrés par les collectionneurs de vinyles. Shed est un producteur à part de la scène techno. Ce titre de son album sorti sur Ostgut est une infime illustration de son talent.

BAMBOUNOU – DATA

Enfant prodigue de l’écurie 50Weapons, ce jeune producteur parisien dispose d’un énorme potentiel créatif. Son premier album avait fait beaucoup de bruit, on l’avait fait venir à Reims lors du festival Electricity, et on ne s’était pas trompé. Depuis il n’a pas arrêté de tourner aux quatre coins de l’Europe et travaille activement sur de nouvelles productions. Avec ce titre on insiste sur son aspect techno.

PLASTIKMAN – FUK

On ne va pas se mentir, si Richie Hawtin est ce qu’il est aujourd’hui, ce n’est pas parce qu’il mixe avec quinze pistes en même temps, ni parce qu’il s’est tranformé en réseau social à lui tout seul. C’est avant tout parce qu’il est à l’origine du projet Plastikman qui a apporté beaucoup à l’approche minimaliste de la Dance Music. Aujourd’hui ses Dj sets tiennent de la prouesse technologique et ne se font jamais sans une panoplie de machine. Mais avant d’être le performer Richie Hawtin que l’on connait aujourd’hui, le nerd tout droit venu de Windsor était à l’origine d’une musique  novatrice.

 Prenez vos places – Billetterie