Après avoir sonorisé sans interruption notre été 2018 – ce qui tombait très bien pour le road trip entre Naples, les Cinq Terres & les Pouilles – la Famiglia Discocristiana & Nu Guinea lancent le volume n°2 de leur réjouissante compilation Napoli Segreta : une nouvelle fournée tout en soleil, sourires & groove indolent de pépites & trésors oubliés de disco, soul, groove & funk italien. 

L’image d’Épinal de la baie de Naples – patine 70’s, bateaux de croisière surplombé par un Vésuve endormi au loin – laisse place à un jouer de tarot, chemise retroussée laissant voir des bras aux tatouages anciens, burinés par le soleil. Comme pour le volume 1, la pochette sert d’ancrage visuel, olfactif presque, et nous plonge sans détour dans le Naples de la fin des 70’s-début 80’s. Un temps non-pas oublié mais où la production musicale y était beaucoup plus riche & éclectique que ce que l’on pouvait penser. 

Un éclectisme qui infuse tout au long du disque, entre boogie, funk, soul, disco, AOR & toutes les circonvolutions groovy entre. « Luna Lù » d’Antonio Sorrentino – un lien avec le réalisateur ? – qui ouvre le disque, « Sexy Pummarola » de Gibo & Pummarola Band, « Dimme » de Maria Kelly ou l’inédit de Bernardino, « Sciummo », sonnent comme autant de variations ensoleillées, chaudes & belles autour d’un riff catchy, une ligne de basse démoniaque & des claviers célestes. Mais, au contraire de sa prédécesseure, ce volume n°2 s’ouvre. À l’Afrique-via-les-Baléares, avec le « Reflection » d’Ara Macao – léger & cristallin. Ou à l’afro-beat mâtiné de jazz éthiopien sur le très beau « Calypso » de Tony Verde. Une ouverture salutaire, non-pas que la funk & la disco napolitaine nous lasseraient, loin de là, mais pour souligner encore un peu plus la diversité des productions de l’époque. 

On retiendra aussi le « Non C’è Sole » d’Armando Cusopoli, reprise démente de groove et toute gorge déployée du « Ain’t No Sunshine » de Bill Withers. Une pépite. 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=Xf7SdF0Mcmg] [youtube https://www.youtube.com/watch?v=HRflInieavo]

V/A – Napoli Segreta Vol.2