On continue doucement mais sûrement dans notre dossier sur les musiques électroniques et leurs influences sur notre bien-être via la dernière sortie de l’artiste versaillais Variéras et son nouvel EP « Variables », à retrouver sur le label Kowtow Records.

Tel un cycle temporel, l’écoute de Variables semble suivre son cours dans l’acheminement de ses morceaux. L’EP long format forme un 7-titres qui voyage entre électro, ambient méditatif et motifs orchestraux. Pianiste de formation, Clément Variéras se tourne d’abord vers le classique, obtient le prix de composition et d’orchestration à la Schola Cantorum de Paris, pour plus tard s’allier avec les instruments électroniques. On retrouve ainsi dans sa musique un savant mélange de synthés analogiques, digitaux et modulaires et bien évidemment le piano.

Contrairement aux précédents EPs, Mass (2018) et Solstice (2020), Variables s’inscrit dans une dynamique tantôt organique, tantôt électronique, avec une inspiration classique et ambient très intéressante. En témoigne la présence importante du piano, l’enchevêtrement des cordes et des bois comme tissés en mailles avec les synthés et modulaires. Composé de deux morceaux thématiques déclinés en 3 versions et d’un morceau unique inspiré de l’oeuvre de Beethoven, « Bakélite », l’EP s’écoute dans un sens et suit une temporalité.

Alors qu’il débute avec « Direct Sunlight II », il se termine avec « Direct Sunlight ». La boucle est bouclée. Comme une saison qui s’éveille et prend fin. Pour illustrer cette temporalité, il varie les timbres, les couleurs et les tempos. De la même manière pour les « Radiant I », « II » et « III » : alors que les harmonies de « Radiant I » se forment, la mélodie de « Radiant II » vient fusionner pour créer « Radiant III », mettant en lumière chaque élément nouveau d’une autre façon.

La notion de cycle temporel fait écho à des idées essentielles et positives de la vie. Pour contrer un environnement difficile en 2020, Variéras a donc réfléchit et pensé sa production autour de cette thématique.

La musique ambient à caractère méditatif nous a intéressé et a été notre fil rouge de ce mois de novembre, nous amenant à découvrir différentes pratiques telles que la sonothérapie, les soins sonores avec les instruments vibratoires. C’est donc dans cette même lignée que notre attention se porte sur le travail de Clément Varièras.

Pionnier du bain sonore en France – soin par le son, à la recherche de l’état méditatif et de relaxation de l’auditeur, il opère avec une approche sound design dans sa musique et élabore des formats souvent vu comme des expériences. Cette année, il réalisait des bains sonores pour le festival en ligne de TSUGI et un album concept « 1h méditation et sons de nature » pour le studio de yoga Mirz Yoga, dont les recettes étaient reversées à l’AP-HP.

Variéras, Variables
Kowtow Records

Retrouver notre dossier sur les musiques électroniques & thérapeutiques dans nos pages et en playlist !